Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

PPA : un premier contrat couvert par le fonds de garantie de Bpifrance

Energie  |    |  S. Fabrégat

Arkolia Énergies et le groupe agroalimentaire Bonduelle ont signé, pour vingt ans à partir de 2024, un contrat d'approvisionnement en électricité de long terme (PPA). Il porte sur une centrale photovoltaïque au sol de 10 mégawatts (MW) située en Gironde, pour la fourniture de 13 gigawattheures (GWh) par an.

Il s'agit surtout du premier PPA couvert par le fonds de garantie électricité renouvelable (GER), piloté par Bpifrance et très attendu par de nombreux acteurs. « Je suis ravie de cette première signature de garantie au bénéfice d'un producteur solaire pour un acheteur français de renom. C'est la concrétisation d'un peu plus de six mois de construction de cette nouvelle activité pour Bpifrance, qui répond aux enjeux de décarbonation, souveraineté énergétique et soutien aux industriels », se félicite Pascale Courcelle, directrice du financement immobilier, énergie et environnement chez Bpifrance.

La création de ce fonds pour sécuriser les PPA avait été annoncée fin 2022. Il vise à garantir le risque de défaut des industriels jusqu'à 80 %, ce qui devrait lever en partie la frilosité des financeurs et des producteurs d'énergie à contracter des PPA avec des acteurs divers. « La Cepac est heureuse d'avoir signé le premier cPPA soutenu par le fonds Garantie électricité renouvelable opéré par Bpifrance. Cette première opération va permettre de déployer plus rapidement, en France, les financements adossés à des cPPA », confirme Jean-François Le Guillou, responsable financements de projets à la Caisse d'Épargne Cepac.

« Cette garantie permettra à de nouveaux projets renouvelables développés pour des consommateurs industriels d'être encore plus compétitifs en diminuant leurs coûts de financement », abonde Jules Nyssen, président du Syndicat des énergies renouvelables (SER). « Le dispositif des corporate PPA renouvelables, indépendant de tout soutien étatique, participe pleinement à l'atteinte des objectifs de décarbonation de notre industrie. Il est complémentaire du mécanisme d'appel d'offres de l'État basé sur un complément de rémunération ».

L'objectif du Gouvernement est de garantir un volume minimal de 10 GWh d'électricité par an. Le fonds, doté de 68 millions d'euros, est dimensionné pour garantir un volume de contrats correspondant à 500 MW installés.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Accompagnement juridique à toutes les étapes des projets EnR Cabinet Valentin Renoux - Avocat
Passerelles de communication ECU pour micro-onduleurs APsystems APsystems