En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Glyphosate : les données brutes de l'étude européenne seront rendues publiques

Risques  |    |  Guillaume KremppActu-Environnement.com

L'Union européenne prend au sérieux les critiques sur son manque de transparence, pointé du doigt à maintes reprises, dans le dossier du glyphosate notamment. Ainsi, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a décidé, fin septembre, de "communiquer les données brutes utilisées dans l'évaluation récente de la sécurité du glyphosate par l'UE". Cette décision fait suite à une requête de quatre élus du Parlement européen et d'une association. Leur demande sera satisfaite au plus tard le 9 décembre 2016.Tout scientifique pourra alors disposer des éléments nécessaires pour estimer la qualité des évaluations de risques autour du principe actif, présent dans de nombreux désherbants, dont le célèbre Roundup.

Suite au rapport de l'Efsa, publié en novembre 2015, estimant "improbable que le glyphosate présente un danger cancérogène", de nouvelles recherches sont en cours. En effet, les premières conclusions, contraires aux affirmations du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), avaient fait réagir la communauté scientifique et la société civile. Ces dernières critiquaient l'absence de publication des données brutes à la base des résultats ainsi que l'appartenance de certains experts du groupe de recherche à des groupes industriels tels que Bayer ou BASF. Quatre-vingt-seize scientifiques avaient alors écrit au commissaire chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, pour contester la crédibilité de l'étude. Le membre de la Commission donnait alors un conseil aux auteurs de la missive : "Les scientifiques doivent éviter de prendre part au processus politique".

L'attitude des institutions européennes semble aujourd'hui plus ouverte au dialogue. Bernhard Url, directeur exécutif de l'Efsa, illustre ce nouvel état d'esprit : "La transparence et l'ouverture constituent des valeurs essentielles pour l'Efsa parce qu'elles renforcent la confiance du public à l'égard de la science. Le partage des données qui sous-tendent nos travaux est un ingrédient clé pour rendre la science reproductible et donc digne de confiance."

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…