En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le « Grand Paris » sera-t-il écologique ?

Présenté hier par le Président de la République, le projet de ''Grand Paris'' met l'accent sur les transports et les logements en s'inspirant des 10 projets d'aménagement exposés jusqu'en novembre prochain à la Cité de l'architecture & du patrimoine.

Aménagement  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
   
Le « Grand Paris » sera-t-il écologique ?
Schéma de principe du nouveau réseau de transport de Paris Région Capitale
© MEEDDAT
   
À l'occasion de l'inauguration de la Cité de l'architecture & du patrimoine, en septembre 2007, le président de la République Nicolas Sarkozy a proposé la réalisation d'une consultation internationale à destination des agences d'architecture et d'urbanisme afin d'imaginer le futur visage de l'île-de-France du 21e siècle. Officiellement lancée au début de l'année 2008, cette consultation prend aujourd'hui un nouveau virage avec l'exposition « Grand Paris » qui se tient du 30 avril au 22 novembre 2009 à la Cité de l'architecture & du patrimoine. Les propositions des dix équipes d'architecture sélectionnées dans le cadre de la consultation y sont présentées. Il ne s'agit pas de projets clefs en main mais de réflexions, de suggestions que le WWF n'a pas manqué d'analyser au regard des enjeux environnementaux actuels : mobilité, optimisation du foncier, adaptation au changement climatique, place de la nature dans la ville…

Les transports et la biodiversité à la loupe

Selon l'association de protection de l'environnement, la quasi-totalité des propositions reconnaît l'importance de développer un réseau hiérarchisé de transports en commun capable de relier rapidement les centres aux périphéries et de reléguer la voiture individuelle à une place marginale dans la desserte locale. Le WWF remarque plus précisément la proposition de l'équipe de Richard Rogers qui intègre un maillage serré du territoire parcouru par des modes de transport ''doux''.
Plusieurs équipes proposent également un système de plusieurs anneaux de transports en commun (Studio 9, Grumbach, Jean Nouvel…) complétés de mesures facilitant le passage au niveau des noeuds de transport qui permettent de passer d'un mode de transport interurbain à un autre plus local. Les transports ferrés et fluviaux ne sont pas oubliés et retrouvent une place de choix selon le WWF : Paris n'est plus le passage obligé des TGV (équipe Castro-Denissof-Casi) et la Seine et les canaux reprennent du service pour assurer le transport de personnes (équipe Portzamparc).
Le WWF déplore toutefois que de nombreux projets entérinent la multiplication des transports aériens en renforçant les dessertes des aéroports.

Côté biodiversité et place des espaces verts, l'association est moins enthousiaste : sur la place de la nature et la biodiversité en ville, les propositions saugrenues abondent, de l'incompréhensible à l'incompréhensif (AUC, MVRDV, Portzamparc). Certains projets tentent toutefois de réconcilier nature et urbanisme. Le WWF cite à nouveau l'équipe Rogers : irrigation du Grand Paris par une trame verte et bleue assurant la liaison écologique entre les biotopes, trame doublée de circulations douces, multiplication des espaces verts, afin que les habitants y aient accès à moins de dix minutes à pied de chez eux… L'équipe de Grumbach propose quant à elle d'amener la nature au plus près des habitants par la végétalisation des façades, des toits et des cours. Le WWF estime toutefois que les équipes ne sont pas allées assez loin et que les différentes fonctions de la nature ne sont encore explorées qu'une par une : production alimentaire en circuit court d'une part, prévention des inondations d'autre part (équipe studio 09, et LIN), ou encore contribution à lutter contre les îlots de chaleur (équipe LIN et Descartes).

Un plan de 35 milliards d'euros

À l'occasion de l'inauguration de l'exposition, le Président de la République Nicolas Sarkozy a donc officiellement lancé le projet « Grand Paris » inspiré des 10 propositions de la consultation. Qualifié de plus grand défi de la politique du XXIe siècle par le Président lui-même, le projet prévoit notamment la construction de 70.000 logements par an dans la métropole parisienne, soit plus du double du rythme actuel. Concernant les transports, le feu vert est donné au plan de mobilisation de la Région : amélioration des RER, prolongement d'Eole vers l'Ouest, nouveaux tramways, prolongements de lignes de métro, transports en communs en site propre… Le projet de « grand huit » proposé par le secrétaire d'Etat Christian Blanc sera lui aussi d'actualité et reliera une dizaine de pôles économiques.

Concernant le développement des espaces verts, il est prévu d'étudier la proposition de planter une nouvelle forêt sur les 2.500 hectares du cône de bruit de Roissy. Elle permettrait de capturer 13 tonnes de carbone par an, soit un centième de l'impact actuel de la consommation et des déchets de la Ville de Paris, explique l'Elysée. L'augmentation de 30% des forêts franciliennes est du domaine du possible pour le Président qui a évoqué un Grand Paris « polycentrique » maillé de trames vertes qui pénètrent jusque dans Paris intra-muros.

Les 10 équipes d'architectes et d'urbanistes vont prochainement intégrer un atelier de travail visant à définir les principes du « Paris durable », en association avec l'Etat et les collectivités locales concernées. Ces travaux devraient aboutir à la définition d'un nouveau schéma de mobilité métropolitain, articulant les nouveaux modes de transport, réseaux, tracés, gares. Les travaux devraient commencer en 2012 pour une mise en service en 2017.

Réactions1 réaction à cet article

 
La révolution verte des collectivités territoriale

Les collectivités locales disposent de l’emprise territoriale, d’un “objet social” tourné vers l’intérêt général et d’une durée de vie qui les contraint à prendre en compte le long terme. Elles sont le relais privilégié de la politique écologique nationale. Il est important que cet échelon soit davantage pris en compte dans cette mouvance du développement durable.

zamyster | 13 mai 2009 à 12h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager