En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

En 2017, la France a émis 20% de plus de carbone pour produire son électricité

Le bilan électrique 2017 de RTE démontre que le parc de production français poursuit sa mutation. La consommation reste stable mais les émissions de CO2 continuent d'augmenter malgré le développement des énergies renouvelables. Détails en infographie.

Infographie  |  Energie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

RTE a publié mercredi 14 février son bilan électrique 2017. Pour la septième année consécutive, la consommation française d'électricité est stable et s'établit à 475 TWh.

Côté production, le parc poursuit sa mutation. Cinq groupes thermiques au fioul ont fermé en 2017 (-3.025 MW), mais ils ont été compensés par les installations d'énergies renouvelables (+2.763 MW). La production renouvelable augmente (+14,8% pour l'éolien et +9,2% pour le solaire). Cela a permis de compenser en grande partie la baisse de la production du parc nucléaire (-1,3%), due à une moindre disponibilité en début d'année 2017.

Ce niveau de production, associé notamment à la vague de froid du mois de janvier 2017, a entrainé une progression des importations (36,2 TWh). Les effacements ont également fortement progressé avec 26.755 MWh réalisés, contre 16.588 MWh en 2016. Malgré tout, il a fallu solliciter les centrales thermiques fossiles pour passer les pointes. Les filières charbon et fioul ont été fortement sollicitées (+33,1% et +45,3%) Dans le même temps, la filière gaz a vu sa production augmenter (+15,4%) grâce notamment à la centrale de Bouchain (Nord) mise en service fin 2016.

Résultats, pour la troisième année consécutive, les émissions de CO2 repartent à la hausse pour atteindre 27,9 millions de tonnes soit 20,5% de plus qu'en 2016.

Réactions6 réactions à cet article

 

Lorsqu'on lit l'article on peut en conclure que ce sont les énergies renouvelables qui entraînent une hausse des émissions de C02. Or, il manque une donnée importante dans le rapport, elle est liée au niveau des consommations en période de pointe. Vous indiquez que les consommations restent stables, mais il n'y a pas d'indications sur l'évolution de la répartition horaire.
Dans le rapport, un indicateur peut nous en donner une idée (partielle), il s'agit de la part de marché du chauffage électrique dans les résidences principales. Il est indiqué une évolution de 34,4% à 39% entre 2010 et 2017, avec la part des PAC qui doublent sur la même période passant de 1,8% à 3,7%.
Or ce sont bien les périodes de pointes qui entraînent une émission de CO2 importante.

Nicolas | 16 février 2018 à 10h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les tenants de l'éolien ont pourtant affirmé à maintes reprises que ces machines permettaient de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. On voit ce qu'il en est pendant les épisodes de froid .

sirius | 16 février 2018 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En janvier 2017 la vague de froid a été clairement compensée par le gaz, l'hydraulique et l'import d'électricité. L'éolien était à son plus bas. Combien de temps va-t-il falloir pour que nos soit disant élites poursuive le massacre (économique, écologique, etc...). Données irréfutables basées sur les données RTE. Et c'est en effet la seconde fois consécutives que les émissions de CO2 augmentent! Cherchez l'erreur. Les chiffres ont la tête dure.

kolia | 18 février 2018 à 21h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ Kolia: Les données irréfutables de RTE montrent surtout que sans l'éolien et le solaire, la situation serait bien pire. Le gachis économique et le massacre écologique, il est a trouver du coté de la poursuite du modele nucléaire/fossiles, pas du coté du développement des EnR qui n'est pas assez rapide. Sans nul doute qu'avec davantage de puissance installée, nous aurions un bilan CO2 de la production électrique sur l'année moins polluant.

@Sirius: oui, l'éolien fait baisser les émissions de CO2 sur l'ensemble de l'année. Quant aux périodes de froid, regardez les courbes mensuelles, c'est en hiver que l'éolien produit le plus.

RMG | 20 février 2018 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

... la poursuite du modèle nucléaire/fossiles nous condamne à dépasser les 4°C de hausse des températures, tout comme les enr à base de terres rares et autres ingrédients venus de l'autre bout du monde sous couvert de green washing.
Ne faudrait il pas tout simplement remettre en cause tout le système d’extrême consommation, de bas cout aux conséquences sociales et environnementales dramatiques, de libre échangisme radical. Le commerce, seule condition de la paie mondiale? Pas vraiment...
Sans direction claire, les vents nous mèneront nulle part..
Je ne construis rien en disant cela mais comment infléchir la courbe sans révolution, faudra t il attendre la chute pour envisager un avenir plus positif, bien peur que nos empires capitalistes suivront la même route que tous ceux qui nous ont précédé... A force de polluer, et si le plancton cessait de produire
notre oxygène?

en veille | 20 février 2018 à 21h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Concernant les émissions de CO2, quoique non précisé, il s'agit des émissions nationales, c'est à dire liée à la production sur le territoire nationale. Nul doute que si l'on y rajoutait les émissions des importations (essentiellement du "charbon" allemand) et que l'on y soustrayait les (faibles) émissions du nucléaire exporté, les émissions de CO2 liées à la consommation serait bien pire.
C'est d'ailleurs ce que mette en évidence les comparaisons entre l'inventaire des émissions (sur le territoire) national de gaz à effet de serre (dûe à la seule production) et l'empreinte carbone - prise en comtpe dans le calcul de l'empreinte climatique qui elle prend en compte les émissions liée à la consommation finale, c'est à dire intègre le contenus en CO2 des importations (tout en y soustrayant le contenu de CO2 des exportations).


En savoir plus :
* sur ce site : https://www.actu-environnement.com/ae/news/empreinte-carbone-france-hausse-emissions-co2-25628.php4

Christophe Vieren | 21 février 2018 à 15h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…