Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Lacs pyrénéens d'altitude : une contamination de l'eau à la fois atmosphérique et locale

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Lacs pyrénéens d'altitude : une contamination de l'eau à la fois atmosphérique et locale
Actu-Environnement Le Mensuel N°424 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°424
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

« Les lacs de montagne éloignés ne sont pas seulement impactés par le transport atmosphérique des POP [polluants organiques persistants], mais souffrent d'une introduction plus générale de polluants, y compris de sources locales », pointe une étude publiée dans la revue Science of The Total Environment.

Des chercheurs de plusieurs laboratoires, dont celui d'écologie fonctionnelle et environnement de l'université de Toulouse, se sont penchés sur huit lacs dans trois régions des Pyrénées françaises. Ces derniers, situés à des altitudes s'échelonnant entre 1 714 et 2 400 m, sont déconnectés des zones urbaines ou de grandes cultures. Néanmoins, sur les 479 produits chimiques recherchés, les scientifiques en ont retrouvé 141, dont des POP, des pesticides ou des biocides. « La plupart des composés signalés ici ont été détectés pour la première fois dans les écosystèmes aquatiques de montagne », indiquent les chercheurs. En particulier, les deux biocides vétérinaires diazinon et perméthrine ont été trouvés à des concentrations susceptibles d'être toxiques pour les crustacés. »

Selon les polluants, la contamination peut avoir une origine atmosphérique, lié à du bétail ou même des touristes. Notamment concernant des produits comme le N,N-Diéthyl-m-toluamide (DEET) ou l'icaridine, utilisés comme répulsif contre les insectes pour des applications humaines. « Les concentrations de DEET mesurées vont des niveaux de contamination de fond à des niveaux similaires à ceux observés dans les eaux de surface proches des régions urbaines et des grandes cultures, soulignent les chercheurs. La large distribution dans les Pyrénées peut suggérer un impact local des touristes, combiné aux dépôts atmosphériques. Des études plus détaillées sont nécessaires pour mieux discerner les sources de pollution locales et atmosphériques dans un contexte montagnard. »

Réactions2 réactions à cet article

 

Faut interdire l'agriculture (surtout) et le tourisme (sauf aux militants écolos conscientisés) en montagne !
Rien que des ours !

Albatros | 30 mars 2022 à 17h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tiens, c'est surprenant. En labo, je bossais sur l'analyse de ces composés (parmi d'autres). Le Diazinon en tant qu'Organo phosphoré, et la Perméthirne de façon plus rare.... ce sont des insecticides..... j'ai du mal à comprendre l'utilité de leur utilisation en haute montagne.... une origine atmosphérique? ben qu'est ce qu'on doit être bien inssectisés, "en bas".... ou alors les lacs servent de baignade aux touristes enduits de ces produits....

nimb | 31 mars 2022 à 08h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Module et armoire de sécurité pour le stockage du chlore gazeux Eurochlore