En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

200 plantes attractives pour les abeilles pollinisatrices

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation vient de présenter une liste de 200 plantes nectarifères et pollinifères à semer et à planter, attractives pour les abeilles. "Les abeilles se nourrissent essentiellement du nectar et du pollen des fleurs, leur survie dépend en grande partie de la disponibilité de ces ressources dans leur environnement", a rappelé le ministère.

Cette liste a été réalisée par un groupe de travail constitué autour de FranceAgriMer (établissement national des produits de l'agriculture et de la mer), avec le concours d'organismes techniques tels que l'interprofession du végétal (Val'Hor), l'institut technique de l'horticulture (Astredhor), la Société nationale d'horticulture de France (SNHF), l'Institut de l'abeille (ITSAP) ou encore l'Institut national de la recherche agronomique (Inra).

La liste était prévue par le plan d'apiculture durable, lancé en 2013, par l'ex-ministre de l'Agriculture. Elle recense 200 végétaux répondant à la diversité des utilisateurs potentiels : espèces agricoles, cultures potagères et fruitières, plantes ornementales. Elle inclut également certaines espèces réputées moins mellifères, mais présentant l'intérêt de répondre aux besoins des insectes pollinisateurs durant les périodes de disette ou de forts besoins alimentaires.

"Les insectes pollinisateurs ont besoin pour leur équilibre alimentaire de butiner une grande diversité d'espèces florales agricoles, horticoles et sauvages". Cette liste "a vocation à être un outil d'aide au choix des espèces à implanter, à partir de plusieurs critères tels que le type de plante ou la période de floraison, mais aussi leur disponibilité dans les circuits classiques de distribution et chez les horticulteurs et pépiniéristes de France métropolitaine".

La liste pourra également aider les régions à promouvoir les cultures protéagineuses mellifères dans le cadre des mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) de la Politique agricole commune (PAC). Elles bénéficient des aides du Fonds européen agricole pour le développement rural (Feader).

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…