Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Lubrizol conteste sa mise en examen devant la justice

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

En février 2020, le procureur de la République de Paris annonçait la mise en examen de la société Lubrizol France suite à l'incendie de son usine le 26 septembre 2019 à Rouen (Seine-Maritime). Ce qui n'a pas été du goût du chimiste qui a déposé en août 2020 une requête en nullité en vue de faire annuler la procédure.

L'audience s'est tenue le 31 mars à la cour d'appel de Paris. Le parquet général s'est opposé à la demande de la société, rapporte l'AFP. Pour celui-ci, même dans l'hypothèse d'une annulation des procès-verbaux des inspecteurs des installations classées, d'autres éléments justifient la mise en examen de la société.

La société Lubrizol avait été mise en examen pour exploitation non conforme d'une installation classée (ICPE) et pour déversement de substances nuisibles dans les eaux. Dans sa requête en nullité, le fabricant de lubrifiants dénonce des irrégularités de procédure. En particulier l'inspection menée par la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) suite à l'incendie. Selon la société, cette dernière  aurait caractérisé « a posteriori et fictivement des non-conformités (…) dans un contexte de pression médiatique particulièrement problématique ».

La décision de la chambre de l'instruction de la cour d'appel ne sera connue que le 30 juin. Si elle accédait à la requête de Lubrizol, « ce serait un déni de justice proprement scandaleux », a twitté le maire de Rouen Nicolas Mayer-Rossignol.

Réactions1 réaction à cet article

 

D'ou la nécessité de ne pas raconter n'importe quoi sous la pression médiatique.
Reste la nécessité pour les élus locaux de se défausser de la présence d'un entrepot logistique in finé jouxtant une entreprise seveso de niveau élevé, à cet endroit au grand maximum un parking pour les employés, ou le building de l'entreprise.
Il a bien failli nous arriver la même chose ou un et des poids-lourds du logisticien attenant a pris feu.
C'est oublier bien vite que la nature profonde d'un poids-lourd est de cramer .
Une visite de Google sur ce site,m'à ma foi bien intéressé, les photos de google avant la censure éventuelle ont leur qualité d'ignorer le mensonge.
Nous avons nous aussi notre Sévéso, rien à moins "d'un kilomêtre," c'est bien normal."
Jusqu'à caser un terrain pour les voyageurs quelques centaines de m d'un point Seveso ". Située à 500 mètres à l’ouest de l’usine," source wikipedia, ils sont pas gènés dans cette ville.

pemmore | 02 avril 2021 à 20h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XPERT : analyseur RoHS pour le contrôle des produits de consommation Olympus France