En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Marché électrique : la Belgique adopte un plan de délestage pour passer l'hiver

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Confrontée à la mise à l'arrêt de trois de ses sept réacteurs nucléaires, la Belgique a adopté mercredi 3 septembre un plan prévoyant des délestages si la production et l'importation d'électricité ne permettaient pas de couvrir la demande cet hiver, en particulier entre 17h et 20h. La situation est jugée difficile si l'hiver était particulièrement rude, puisque quelque 3.000 mégawatts (MW), sur une puissance nucléaire totale de 5.700 MW, manquent à l'appel.

La Belgique, qui sera structurellement dépendante de ses voisins cet hiver, selon l'opérateur de réseau Elia, pourra couvrir jusqu'à 3.500 MW de puissance appelée grâce aux importations en provenance notamment de la France et des Pays-Bas. Néanmoins, "ce ne sera pas suffisant pour répondre au manque structurel de sources d'approvisionnement sur le réseau en cas de conditions climatiques défavorables", estime l'Elia, d'autant que "selon la situation sur leur propre réseau, les pays voisins peuvent dans certaines circonstances exporter moins d'énergie".

Appel d'offres, prix sanction et délestage

Pour prévenir tout risque d'effondrement du réseau électrique outre-quiévrain, le gouvernement belge met les exploitants de centrales à gaz et les industriels en ordre de marche. Pour cela, un appel d'offres a été lancé afin d'assurer le fonctionnement des centrales au gaz non rentables ainsi que des reports de consommation, pour la période du 1er novembre au 30 mars. Objectif : mobiliser 800 MW supplémentaires.

De même, Elia a prévu que les acteurs du marché de gros de l'électricité qui ne pourraient assurer la fourniture de leurs clients acquièrent les électrons manquants auprès de ceux disposant d'un surplus. Ce mécanisme, qui se distingue des opérations habituelles d'achat et de vente, prévoit que l'achat de chaque mégawattheure (MWh) manquant se fasse au prix de 4.500 euros. Un tel prix, qui dans les faits s'apparente à une pénalité pour défaut de fourniture, vise à favoriser autant que possible l'effacement.

Cependant, si l'hiver est exceptionnellement froid, Elia juge que la situation serait très délicate pour 116 heures, réparties sur les pointes de consommation. Si cela devait se produire, "l'action ultime pour éviter l'effondrement du réseau est le plan de délestage", explique Elia, s'appuyant sur un arrêté ministériel de juin 2005. Ce sont "les autorités" qui décideront d'appliquer cette coupure contrôlée de l'électricité dans une zone délimitée, après avoir pris "des mesures de sensibilisation, potentiellement assorties de mesures d'interdiction". Concrètement, la Belgique a été divisée en zones de 500 MW de consommation, classées en six catégories en fonction des impacts attendus des coupures. Ainsi, les grandes villes et les zones accueillant des sites classés Seveso, ne subiront pas d'impact.

Depuis mars 2014, le parc nucléaire belge fait face à l'arrêt des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, suite à la découverte, en août et septembre 2012, de fissures sur leurs cuves. Ces deux unités ne devraient pas redémarrer avant la fin des tests entrepris par l'opérateur Electrabel à la demande de l'Agence fédérale belge de contrôle nucléaire (AFCN). Par ailleurs, en août 2014, la filiale de GDF Suez a dû faire face à une avarie grave imposant l'arrêt du réacteur Doel 4. La turbine de ce réacteur a été endommagée après qu'un réservoir d'huile ait été purgé. Cet incident, qualifié d'acte de malveillance, a sérieusement endommagé la turbine et imposé l'arrêt de l'unité jusqu'au début de l'année 2015.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager