Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vélo : un marquage obligatoire pour lutter contre le vol

Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

À compter du 1er janvier 2021, les vélos vendus en magasin disposeront d'un identifiant unique auquel seront associées les coordonnées du propriétaire. Tout sera enregistré dans un fichier national géré par l'Association pour la promotion de l'identification du cycle (Apic). Un fichier que la police pourra consulter pour identifier les propriétaires des vélos qu'elle retrouvera. Lors de l'achat d'un vélo d'occasion entre particuliers, l'acheteur pourra également vérifier si le cycle n'est pas déclaré volé. Cette obligation entre en vigueur début 2021 pour les cycles neufs et le 1er juillet 2021 pour les cycles d'occasion, vendus en magasin. Les propriétaires de vélos vendus avant ces échéances pourront également les faire marquer s'ils le souhaitent. Des opérateurs d'identification des cycles seront prochainement agréés.

Ce marquage a pour but de lutter contre les vols, frein à la généralisation de la pratique du vélo. Selon une étude de l'Insee de 2017, plus de 300 000 vélos sont déclarés volés chaque année. « Après un vol, les victimes ont tendance à ne pas racheter de vélo ou à descendre en gamme et donc à acheter un matériel moins sûr. Les vélos à assistance électrique, plus coûteux, sont de plus en plus concernés », explique le ministère de la Transition écologique. Le marquage a donc été rendu obligatoire par la loi d'orientation des mobilités, et est un des axes de travail du plan vélo.

Réactions7 réactions à cet article

 

Disons que les condamnations sont insuffisantes, il ne s'agit pas de vol d'un objet quelconque, mais du moyen de transport d'une personne pour aller travailler, 2,5 fois d'amende de la valeur de l'engin serait une bonne valeur.
exemple 800€ vs 2000€ , le double à chaque récidive.

pemmore | 29 décembre 2020 à 11h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Intéressant. Comment le dispositif se finance-t-il ?

Alpes64 | 29 décembre 2020 à 15h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Dispositif à promouvoir snas doute puisque le vol / la peur du vol restent deux freins à la promotion du vélo.
Noter tout de même que votre illustrations montre 2 idioties combinées :
- un attache vélos idiot : on ne peut y attacher qu'une roue et il est même ouvert en bas, ce qui peut permette de faire glisser un cadenas - c'est hallucinant de bêtise (j'ai déjà vu ce modèle devant un Monoprix à Marseille 13008, "étonnamment" personne ne s'en servait ! )
- et un pauvre cycliste bien naïf qui n'a attaché que sa roue avant, détachable par simple dévissage - ce qu'on pourrait qualifier d'erreur de débutant.
Il y a donc d'autres champs à travailler que le marquage : proposer des attache vélo correctes, et former à l'attache de vélo !

Philippe | 30 décembre 2020 à 10h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le coup de la roue avant ou arrière on voit ça partout, c'est peut être le proprio qui a oublié ses clés.
Seulement entre 10 et 30 € on peut trouver d'excellents coupe-boulons, donc il faudrait que l'anti-vol soit prévu pour gêner l'entrebaillement de l'outil, et prévoir aussi la tronçonneuse à accu, reste l'encombrement, on n'a rien sans rien.
Il y a aussi le positionneur gps, difficile de faire se déplacer la maréchaussée pour un simple vélo, quoique un récidiviste voleur patenté est intéressant pour trouver bien d'autres choses.

pemmore | 30 décembre 2020 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

De la poudre aux yeux, et un coup d'épée dans l'eau !
La plupart des vélos volés partent dans les pays de l'est ou d’Afrique du nord.
Qui ira les récupérer la-bas ???

NDBO | 31 décembre 2020 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette idée de marquage obligatoire est-elle une spécificité française, ou est-elle déjà mise en oeuvre dans certains pays (en particulier ceux ayant une longue tradition de vélo urbain) et avec quel retour d'expérience ?

Alpes64 | 31 décembre 2020 à 19h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le marquage a existé pendant les heures noires de la collaboration, sic!
Tous ne partent pas au loin, regardez les les achats aux domaines des lots parfois de 40 vélos, le mauvais vouloir des autorités de rechercher les propriétaires (mairie, maréchaussée, fourrière.

pemmore | 01 janvier 2021 à 09h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager