En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Mer Baltique : interdiction de la pêche de l'anguille et des quotas en hausse pour 2018

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Mer Baltique : interdiction de la pêche de l'anguille et des quotas en hausse pour 2018

La Commission européenne a proposé, le 29 août, d'augmenter les captures pour les stocks de hareng central (+25% par rapport à 2017), de saumon du bassin principal (+11%) et de sprat (+1%) en mer Baltique pour 2018. Elle se base sur les avis scientifiques rendus par le Conseil international pour l'exploration de la mer. Cette augmentation des quotas résulte "des mesures de gestion responsable mises en œuvre par les Etats membres et le secteur de la pêche" qui "portent leurs fruits", se félicite Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche. Pour le saumon du bassin principal par exemple, dont le stock est stable, "le nombre de retours de reproducteurs dans les rivières des Etats membres a atteint des niveaux records", souligne la Commission.

En revanche, la Commission propose de réduire les captures en 2018 pour les stocks de hareng occidental (-54% par rapport à 2017), de hareng du golfe de Botnie (-50%) et de hareng de Riga (-7%). Idem pour le saumon du golfe de Finlande (-5%) et la plie, aussi appelée carrelet (-20%). Pour le cabillaud oriental, la Commission suit aussi "une approche de précaution" et propose une réduction de 28% des captures.

L'anguille européenne dans un état préoccupant

Les stocks de l'anguille européenne restent également "dans un état préoccupant". La Commission propose donc d'interdire totalement la pêche de l'anguille marine dans les eaux de l'Union de la mer Baltique en 2018. "La réglementation est devenue nécessaire en raison des preuves scientifiques alarmantes et des niveaux historiquement bas" des stocks depuis la fin des années 1990. Cette interdiction s'appliquerait à la pêche commerciale et récréative. "Cela signifie également que toutes les anguilles capturées accidentellement devraient être remises à l'eau immédiatement", ajoute la Commission.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…