En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Impacts sanitaires des néonicotinoïdes : l'Anses alerte sur le thiaclopride

L'agence de sécurité sanitaire publie de nouvelles données sur les pesticides néonicotinoïdes. Leur impact sanitaire est faible sauf pour le thiaclopride. Elle demande une restriction d'usage et poursuit en parallèle ses travaux sur les alternatives.

Agroécologie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.215.182.81
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
En amont de l'interdiction de cinq pesticides néonicotinoïdes en France au 1er septembre 2018, l'Agence de sécurité sanitaire rend publics ses derniers travaux en la matière. A la demande des ministères en charge de l'environnement et de la santé, elle s'est penchée sur l'impact sanitaire de six substances autorisées en Europe comme phytosanitaires et biocides. Résultat : ses travaux "ne mettent pas en évidence de risque inacceptable pour la santé humaine, dans le respect des...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager