En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Alain Juppé a été nommé ministre d'État en charge de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables

Nommé au poste de Premier ministre par le nouveau président Nicolas Sarkozy, François Fillon vient de former son Gouvernement. Alain Juppé se voit confier le nouveau ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables.

Gouvernance  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
   
Alain Juppé a été nommé ministre d'État en charge de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables
   
Conformément au protocole, le secrétaire général de l'Élysée, Claude Guéant, a annoncé, ce matin, la composition du Gouvernement proposé par le Premier ministre, François Fillon, au président de la République récemment élu, Nicolas Sarkozy. Après plusieurs jours de négociations, c'est un gouvernement resserré de 15 ministres qui voit le jour.

Au côté de 7 hommes et 7 femmes issus de l'UMP, de l'UDF et du PS, Alain Juppé, 61 ans, se voit confier le nouveau ministère de l'Écologie, du Développement et de l'Aménagement durables. Né le 4 août 1945 à Mont-de-Marsan dans les Landes, ce normalien, agrégé de lettres classiques, énarque et inspecteur des finances, a débuté en politique en 1976 auprès de Jacques Chirac, alors Premier ministre de Valéry Giscard d'Estaing.
Très impliqué, Alain Juppé est nommé délégué national du RPR dès 1976, avant d'être élu député européen en 1984. Deux ans plus tard, l'adjoint aux Finances du maire de Paris entre au gouvernement sous la première cohabitation, comme ministre délégué auprès du ministre de l'Économie, des Finances et de la Privatisation, chargé du budget et porte-parole du gouvernement. Il occupera par la suite les fonctions de Ministre des Affaires étrangères, de 1993 à 1995 et de Premier ministre, de 1995 à 1997. En parallèle, il est élu Maire de Bordeaux de 1995 à 2004. La déclaration de son inéligibilité en 2004 dans l'affaire des emplois fictifs du RPR le conduit à quitter ses fonctions parlementaires, municipales et partisanes.

Après avoir retrouvé la Mairie de bordeaux en 2006, il se voit aujourd'hui consacrer numéro deux du gouvernement, à la tête d'un nouveau ministère regroupant en un seul les anciens ministères de l'Écologie et du Développement Durable, des Transports et de l'Énergie.

Lors de la passation de pouvoirs avec l'ancien ministre des Transports, de l'Équipement, du Tourisme et de la Mer, Dominique Perben, le ministre a expliqué que son ministère serait organisé autour de quatre pôles opérationnels : les transports et les déplacements, un pôle « habitat aménagement urbain et aménagement du territoire », comprenant l'écoconstruction, un pôle « politiques énergétiques » et un pôle « gestion des espaces naturels ». C'est un défi considérable et enthousiasmant qui m'inspire de la curiosité, de la détermination et de la confiance, a ajouté Monsieur Juppé.

Il a par ailleurs confirmé la tenue du « Grenelle de l'environnement » annoncé par Nicolas Sarkozy lors de sa campagne présidentielle et prévu à l'automne. À ce sujet, il recevra lundi aux côtés du Président, des responsables d'entreprises, des personnalités scientifiques et intellectuelles et des organisations écologistes non gouvernementales (ONG) pour préparer la rencontre.

Réactions21 réactions à cet article

 
Jupé ministre d'Etat

Bonjour,
Le fait de confier l'écologie au numéro 2 du gouvernement est une bonne chose..
De tout façon ,n'attendons pas que l'etat agisse a notre place.c'est à tout un chacun de se sentir responsable.
Agissons au quotidien.un seul petit geste en faveur du respect de la vie,répeté par des centaines ,des milliers,des millions de personne a des répercussions colossales .
La révolution écologique est en marche,et c'est a nous tous de pousser les politiques a mettre en place les conditions de son épanouissement.Ils ne sont que le reflet de la conscience collective.Pour l'instant tout le monde parle beaucoup d'écologie mais peu de monde agit véritablement .
merci

Anonyme | 19 mai 2007 à 23h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Mr JUPE Ministre d'Etat a double salaire,une plai.

Ce qui est grave c'est que cet homme de valeur ,protégé de Chirac termine sa carière comme lampiste sur un sujet qu'il ne connait pas ,comme président d'un association de l'environnement j'ai eu a son époque l'occasion de contacter son ministère,les réponses furent désastreuses,Mr Jupé et ses services n'étaient absolument pas concernés
avec la retraite qui arrive ce culmul de poste va lui donner un coup de pouce,les Français sont dégoutés de tous ces privilèges
Charlemagne

charlemagne | 22 mai 2007 à 18h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comment

Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. pas de commentaires.
Ma question est de savoir si Mr. Jupè sais quel sont les energies renouvelables et ecologiques.

Sochat | 24 mai 2007 à 07h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Mr JUPE Ministre d'Etat a double salaire,une p.

quel est le rapport entre le titre et le contenu de votre mail ?
etayez un peu vos accusations, cela fait un peu discussion de comptoir.
Si ce que vous avancez est vrai, donnez des faits
merci

nathalie | 24 mai 2007 à 08h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comment

Et pour vous quelle est la liste des energies "propres et renouvelables" ?

Anonyme | 24 mai 2007 à 10h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Aaaaah.... Bordeaux....

A ceux qui ne connaissent pas Bordeaux, je conseille d'y aller en visite. Vous y trouverez :
- des quais de Garonne aménagés pour la balade, les vélos, la course, le roller (prairies, fleurs, arbres, ...)
- des trams (qui ont très largement diminué l'espace réservé aux voitures en augmentant la surface perméable)
- une serre autonome en eau et en électricité,
- la plus grande densité de vendeurs de cannelés au monde (parceque le développement durable passe aussi par le moral)

Jupé a montré à Bordeaux qu'il était capable de comprendre et d'intégrer les enjeux du développement durable dans sa politique d'aménagement urbain, il a été réélu sans combattre alors qu'il est tâché par son inéligibilité passée et ce, dans une région traditionnellement de gauche. Donc, au-delà de l'étiquette UMP, de son côté énarque, de son exil au Canada, essayons de voir son efficacité en se basant sur ce qu'il a fait.

PS : par contre, les bordelais ne sont pas toujours d'accès facile...

Brice | 24 mai 2007 à 10h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comm.

Sans doute pas le nucléaire, les barages et le petrole...

L'anguille | 24 mai 2007 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comment

Et aussi le développement des autoroutes, le refus systématique des chauffe-eau solaire...Si certaines mesures sont 'sympatiques' M. JUPE comme la plupart, n'ont tjs pas intégré que le développement durable c'est global et que certaines décisions sont à elles seules, iliminatoires ! Au-delà du débat poursuite ou non de l'exploitation des centrales nucléaires en fonctionnement, la construction de nouveaux réacteurs est contraire au DD (pillage de ressources épuisables comme l'uranium, poursuite de la frénésie de gaspillage énergétique au dépens de l'efficience, orientation des budgets de recherches sur une technologie cul de sac au dépens des EnR...). Cela sens le marketing Vert, forte tendance au Green Washing !

Jérôme | 24 mai 2007 à 11h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Aaaaah.... Bordeaux....

C'est vrai que Bordeaux, contrairement à la majorité des autres grandes agglomérations, a une politique de DD plutôt positive. Mais est encore loin devant les meilleures (Lyon, Strasbourg, Lille, Nantes, Grenoble...). Cependant si M. JUPE réussi à faire adopter le Grand Contournement Routier (qui je crois a été refusé après débat public mais qu'il pousse encore !), l'agglomération Bordelaise risque d'avoir une note négative, tant favoriser les déplacements routiers individuels déjà privilégiés, fait parti des erreurs éliminatoire à ne pas commettre.

Jérôme | 24 mai 2007 à 12h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Jupé ministre d'Etat

Tt à fait d'accord avec vous. C'est pour cela que chacun doit agir individuellement et que tt dirigeant, M. JUPE inclu, doit montrer l'exemple dan les idées qu'il propose et dans ses actes de vie quotienne et personnel... en les communiquant. La base agit mais les dirigeants influencent. Proner le développement des autoroutes dans le pays possédant le meilleur maillage, poursuivre le nucléaire alors que notre tt petit pays possède 58 des 450 réacteurs en activités dans le monde (même si cela ne libère pas directement du C02, les effets négatifs sont largement prépondérants etcontraire au DD), soulèvent qq doutes...

Jérôme | 24 mai 2007 à 12h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No c.

La liste des Energies Renouvelables propres est un peu courte : 3 contre.... (dont 2 NON renouvelables pas forcement propre et une renouveleble et propre sans dire pourquoi); Ce n'est pas avec des contres et pas de pour que l'on va lutter contre l'effet de serre...

Anonyme | 24 mai 2007 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Les energiea renouvelables

1) la DIGESTION ANAEROBIE de toiutes les ordures organiques et des excrements des animaux d'elevages et des humains pour donner gratuitement 40 000 litres de BIOGAZ par Tonne de Dechet. 1m3 de BIOGAZ equivaut a 4 litres d'essences Super. Il existe 4000 decharges
qui produisent des cebtaines de centaines de Millions de m3 de Biogaz
de Biogaz brulé en torchères...
Peut etre que ce n'est pas politiquement correcte de parler excèments et ordures organiques à un Ministre et Maire.
Il paraitrait qu'il construira un depot pour entreposer les dechets du EPR au Centre de BORDEAUX, mais c'est dans quarante ans....

Sochat | 24 mai 2007 à 16h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 
en accord avec vous

Il parait difficile de faire confiance à un politique condamné par la justice.

C'est dommage pour l'environnement pourtant un sujet essentiel qui concerne la santé actuelle et future de notre planête et des Hommes.

Des citoyens, des sens-grades, des anonymes sans privilèges participent activement et avec clairvoyance,à cette préservation de l'environnement et souvent sur leur propres deniers.
Je leur fais plus confiance qu'à une administation qui continuera à pondre des rapports qui ne devront pas écorner les grands intérêts financiers et qui seront décidés par des hommes qui continuerons à rouler en grosses berlines et à faire leur campagne en avion.

louis | 24 mai 2007 à 19h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
le marché de la fain

au lieu de s'extasier devant les copinages politiques qui n'ont pas grands rapports avec la préservation de l'environnement, allez plutôt voir le film actuellement dans les salles:

"le marché de la faim" ou en anglais "we feed the world".

Vous comprendrez mieux où sont les grands enjeux et au profit de qui !

louis | 24 mai 2007 à 19h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. N.

C'était de l'humour, mais c'est pas grave. Pour t'expliquer, je voulais juste mettre en avant le fait que M.Juppé, allié de NS, ami de M.Hulot, ne nous ferra pas sortir du nucléaire pour booster le budget des éoliennes, il ne ferra pas remplacer les chaudières à fuel par d'autres à granulés de bois, il ne sustiturra pas tout nos cerceuils roulant individuels gavés au pétrole par des transports en communs, hybride ou pas... une liste des énergies renouvelables? mais ca intéresse concrètement qui aujourd'hui? le citoyen moyen ne se passera pas de ses privilèges énergétiques, et ce n'est pas un gouvernement de droite qui incitera le peuple à changer les choses. Ils manquent trop de la 1ere énergie renouvelable qui est l'huile de coude...

L'anguille | 25 mai 2007 à 06h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Jupé ministre d'Etat

nous sommes tous concernés.... le consommateur est le pollueur, mais bien sur nous sommmes parfois obligé de consommer ce que l'on nous offre, alors je propose : les urnes c'est bien mais pour moins polluer achetons mieux ou pas ! le monde va vite changer, car des sous ils veulent tous en faire et nous sommes leurs fournisseurs. un truc : regarder sur les produits alimentaire le code européen il vous indique : f=france 78 = département et 425 = l'usine, en achetant région moins de transport. quand on a des haricots verts du kenia en janvier hors de prix qui gagne le plus.... et je ne parle pas des traitements subits non conforme aux normes EU

fleur | 25 mai 2007 à 09h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. zoltirane

Je pense que l'on jugera sur les faits mais étant animateur environnemental dans le monde industriel la primeur va principalement à l'économie et l'environnement est un bonus . Si on peut mettre en avant une bonne action , on le fait , mais derrière se cache souvent une maîtrise économique.
J'ai rencontré dernièrement un responsable Qualité d'une centrale nucléaire vouée à la fermeture de part son ancienneté , jamais il ne m'a pas parlé de remplacement de cette centrale par une autre , nouvelle génération ou par un projet d'énergie type renouvelables.

zoltirane | 25 mai 2007 à 09h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. zoltira.

C'est pour cela que le DD n'est 'nouveau' que part sa façon globale de penser. C'est un domaine transversal, les 3 piliers (eco., environnement et social) et avec la participation de ts. Un peu moins d'égoïsme et d'intelligence, que ce soit de la part des dirigeants ou de nous tous, devrait nous permettre de vivre avec une vision qui dépasse le très court terme... Car souvent ce qui apparaît comme du profit sur du CT, ne l'est pas sur du LT ... et comme le temps ne fait que passer, on arrive toujours sur du LT.

Jérôme | 25 mai 2007 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comment

Avez vous fait quelques recherches récemment sur l'énergie???
Savez vous que pour assurer son développement économique, la Chine se tourne vers le charbon puisque c'est l'un des endroits où il y en a le plus? Savez vous que le charbon est le combustible fossile qui émet le plus de gaz à effet de serre ??? Dangereux, n'est ce pas?
Essayez un peu de leur dire de se munir de technologies pour réduire les émissions de leurs centrales (elles existent) alors que pour ce faire ils doivent perdre entre 15 et 30% de leur efficacité...
Essayez aussi de couvrir la Terre entière d'éolienne ou de panneaux solaires (qui soit dit en passant sont des émetteurs de CO2 pendant leur fabrication!) et franchement, je ne suis pas sure que vous arriveriez à assurer le confort énergétique que l'on a actuellement.
Essayez aussi de dire à la population des pays industrialisés de renoncer à des privilèges pour lesquels des générations entières ont trimé...
Avant de parler de renoncer au nucléaire (qui en France nous apporte l'indépendance énergétique mais aussi des revenus puisqu'on vend le surplus en Europe ), essayez de vous remettre en question et de voir que la solution n'est pas de bannir l'une ou l'autre des énergies, mais bien de trouver des solutions pour que ces énergies soient les plus propres possibles.
Et surtout avant de critiquer les hommes politiques (parce qu'à leur place arriveriez vous vraiment à révolutionner le monde???), réfléchissez au fait que l'environnement est souvent concurrencé par l'économie, celle qui fait que les entreprises de nos jours préfèrent faire du profit avant tout le reste (c'est humain après tout), celle qui fait aussi la qualité de vie que l'on a aujourd'hui.
Au moins pour une fois on a un homme intelligent à un poste important, regardez plus loin que le bout de votre nez, laissez le faire son travail, et faites le votre à votre échelle!

aurélie | 28 mai 2007 à 16h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Mr Jupé l'ecologie et le NUCLEAIRE. No comm.

Puisque vous semblez dire que vous avez fait des recherches sur l'énergie..... et que vous citez les Chinois... vous avez sans doute remarqué que, eux, ils construisent aussi des barrages et donc produisent de l'hydro-électricité.... ce qui est la premiére "energie propre et renouvelable" en France et dans le monde (quoique certains pensent ou au moins disent !) et qui a encore un potentiel important. Alors arretons d'étre toujours "contre" !!!

Anonyme | 28 mai 2007 à 18h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le point sur les questions d'Aurélie

Concernant les « qq recherches sur l’NRJ », le pb semble à la fois plus complexe et plus moderne que de « consommer tjs plus » et ici en l’occurrence, de l’NRJ. Vous évoquez la Chine qui a recours à l’NRJ fossile la plus polluante. Mais nous même, les pays du Nord, continuons d’y avoir recours et y aurons encore plus recours les décennies à venir, le pétrole se faisant de plus en plus rare. Par exemple, comment pensez-vous que les avions pourront remplir leurs réservoirs de 200 000 litres pour nous transporter lors d’un voyage au rabais qui ne payreait même pas le prix du kérosène si on lui appliquait les taxes que supporte l’essence et qu isont beaucoup trop faible en regard de la pollution générée ? (J’entends ici par pollution, -la pollution proprement dite mais aussi -les nuisances sonores, 80% des nuisances sonores des villes proviennent du trafic automobile, -les pbs de santé, en plus de l’asthme entre autre, que cause les déplacements automobile qui génèrent trop de sédentarité etc). Le seul combustible permettant de faire voler un appareil est le kérosène de pétrole ou le kérosène de synthèse… issu du charbon après à la fois traitement chimique (pollution rajoutée) et recourt à une grande quantité d’énergie que seul le nucléaire sera à même d’apporter (déchets radioactifs, pillage des ressources naturelles épuisables et donc totalement contraire à tte idée du DD mais bien une attitude de « après moi le déluge… même si ce sont mes enfants qui supporteront tout le poids de mon égoïsme »). Toutes ces informations sont disponibles, notamment par l’Académie de l’Air et de l’Espace.
Par ailleurs, vous évoquez les pays du Sud en disant « Essayez un peu de leur dire de se munir de technologies pour réduire les émissions de leurs centrales ». Ces pays copient simplement les pays du Nord qui ont basé leur développement sur le pillage d’une énergie carbone gratuite puisque l’on ne tient pas compte du coût démesuré de la pollution qu’elle génère. C’est un peu comme avec le nucléaire (le minuscule pays qu’est la France compte 58 des 450 réacteurs nucléaires en fonctionnement dans le monde), pour lequel on ne tient compte ni du démantèlement des centrales ni de la potentialité de risques, ni du pb des déchets. Si les pays du Nord, responsables du changement climatique, ne montrent pas l’exemple, comment les pays du Sud pourraient-ils encore continuer de se soumettre alors que nous les avons maintenus dans un état d’esclavage au sens propre comme au figuré ?
Concernant nos privilèges de génération des pays industrialisés que nous ne voulons pas abandonner. Effectivement, des choses sont à proscrire comme la plupart des déplacements en voiture (1 sur 2 fait moins de 3 kms !), par contre cela ne veut pas dire, revenir à la bougie. Le rail, les canaux, sont une alternative à la route. Manger des produits de saison, provenant de sa région, produits par des agriculteurs respectueux permet de réduire notre dépendance à l’énergie fossile « gratuite » (moins de transport, pas de produits phytosanitaires issus du pétrole, aides communautaires permettant de maintenir artificiellement une agriculture contrainte d’acheter au lobby de la chimie…). Adapter ses propres comportements, pas simplement d’achats mais aussi ses gestes quotidiens (l’énergie dépensée dans un logement peut être aisément divisée par 5… Mais l’énergie est ridiculement peu chère alors on gaspille… Et l’on finit par trouver que c’est cher en réclamant des aides mais sans revoir ses comportements)
Le nucléaire français, bien avant d’être une raison façade d’indépendance énergétique, est avant tt une fausse fierté nationale et du lobbying. Imaginez que seule l’extinction des « veilles » de nos appareils électriques français permettrait de se passer d’un réacteur nucléaire. Qu’en serait-il alors si nos logements neufs correspondaient au moins à la RT2005 (qui a pourtant plus de 10 ans de retard sur l’Allemagne ou la Suisse), si l’on rénovait nos vieux logements, si l’on interdisait la vente d’appareils munis de veille (comme en Angleterre), si l’on fermait nos fenêtres l’hiver, éteignait les lumières, ordinateurs, imprimantes, magnétoscopes quand ils ne servent pas, si l’on changeait nos comportements irresponsables de citoyens embrigadés par un modèle de gaspillage ?
Les solutions du mix énergétique avec des énergies propres (bien sûr il faut exclure les agro-carburants appelés ‘biocarburants’ pour le duper les gens et qui sont pour la quasi-totalité de la production mondiale, extrêmement polluants), existent et permettent de nous assurer un confort égal à celui d’aujourd’hui et cela sans toutes les nuisances, la dépendances énergétique, la contribution au changement climatique, les pbs de santé…
J’espère avoir éveillé en vous l’envie de vous documenter… Et de vous prémunir de ce qui s'apparente à de la propagande.
Très cordialement.

Jérôme | 28 mai 2007 à 20h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…