En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouvelle France industrielle : quatre feuilles de route supplémentaires validées

Gouvernance  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Après la validation de cinq premières feuilles de route en mars, le comité de pilotage (Copil) des 34 plans de la nouvelle France industrielle a validé quatre nouveaux documents, mercredi 7 mai : ceux concernant l'usine du futur, les réseaux électriques intelligents, les logiciels et systèmes embarqués ainsi que les supercalculateurs.

Lancés le 12 septembre dernier, ces plans de reconquête industrielle visent le maintien de l'emploi et des gains en compétitivité en s'appuyant notamment sur des secteurs clefs pour l'environnement.

Ainsi, parmi les feuilles de route nouvellement validées, celle sur l'usine de demain indique que cette dernière devra être "plus écologique et sobre en ressources, plus intelligente, avec des modes de production toujours plus adaptés à des productions personnalisées ou en petite série". Elle prévoit la mise en place de lignes de production pilotes dans des entreprises emblématiques "vitrines du savoir-faire français". Un programme d'accompagnement méthodologique et financier des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) est également envisagé. Le financement des projets de modernisation des entreprises devrait passer par une gamme de prêts de Bpifrance labellisés "Usine du futur" (cumulables jusqu'à 12 M€ par entreprise) et par le biais d'un amortissement accéléré.

Le plan réseaux électriques intelligents vise, quant à lui, l'accompagnement de l'évolution du système électrique afin de maintenir une fourniture fiable d'électricité à faible émission de CO2 et à prix modéré.

"À court terme, le plan veut réunir les acteurs de la filière autour d'un label et d'une structure opérationnelle pour créer une équipe de France des réseaux électriques intelligents", développe la feuille de route.

Le passage des démonstrateurs à un déploiement industriel est envisagé dans un second temps, ciblé sur une zone géographique en France, "pour concentrer les efforts, créer un véritable bassin d'emploi et rendre visible les atouts de la filière". À long terme, l'émergence de solutions innovantes imaginées par les PME et les start-ups sera notamment encouragée par un concours d'idées.

"La tenue des Copil continuera à un rythme régulier d'ici l'été afin que tous les plans puissent entrer dans leur phase de mise en œuvre au plus vite", a assuré le gouvernement.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…