En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les ODD, un nouveau référentiel utilisé dans le reporting des investisseurs responsables

Gouvernance  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Les Objectifs de développement durable (ODD) de l'ONU à atteindre en 2030 "gagnent du terrain" comme référence de reporting extra-financier pour les investisseurs responsables, selon l'étude, publiée le 6 septembre, par le centre de recherche de Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts. Après l'empreinte carbone, les 17 ODD, adoptés en 2015, sont "de plus en plus souvent considérés comme le cadre adapté" à l'évaluation de l'impact environnemental et social des démarches d'investissement responsable. Les ODD, qui couvrent 169 cibles, sont "rapidement" devenus un référentiel pour de grands investisseurs institutionnels comme les fonds de pension néerlandais et scandinaves. Pour répondre à la demande "pressante" des investisseurs, les sociétés de gestion se mettent à développer une nouvelle offre de fonds estampillés "ODD" investis en actions cotées. Tandis que les agences de notation extra-financière "s'adaptent et commencent à développer des méthodologies spécifiques", précise Novethic.

Un référentiel toutefois complexe

Les agences de notation s'approprient chacune à leur manière ce référentiel "en construction" mais "complexe". Pour établir une notation ODD, elles doivent adapter leur évaluation Environnementale, Sociale et de Gouvernance (ESG) des entreprises basées sur des données rétrospectives qui leur sont fournies. "Or, les ODD dessinent une trajectoire pour 2030 et les entreprises ne publient pas de reporting prospectifs les ciblant", indique Novethic. Le manque de données, "combiné aux difficultés d'adapter certaines des cibles qui sous-tendent les ODD aux données financières", "limite" les possibilités de notation ODD pour les agences.

"On s'oriente donc vers une grande difficulté à comparer les notations ODD, ce qui complique la tâche des investisseurs", commente Anne-Catherine Husson-Traore, directrice générale de Novethic. Les ODD représentent aujourd'hui un cadre de référence "émergent" pour les investisseurs, entreprises et agences de notation. "Il semble prématuré de développer une offre importante de fonds ODD ou, pour les grands investisseurs, d'intégrer une dimension ODD dans leur reporting (…) en l'absence d'indicateurs d'impact pertinents, homogènes et fiables. En revanche, leur demande pressante permettra aux entreprises de mieux comprendre la nécessité d'améliorer leur reporting sur le sujet", estime Novethic.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…