Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'Office français de la biodiversité annonce un partenariat international pour promouvoir les aires marines

Biodiversité  |    |  Fanny Bouchaud  |  Actu-Environnement.com
L'Office français de la biodiversité annonce un partenariat international pour promouvoir les aires marines

Les aires marines protégées ont un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique. C'est ce que soutiennent la France, le Chili, le Costa Rica, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Le 2 juin dernier, l'Office français de la biodiversité (OFB) a annoncé un partenariat international entre les agences de protection du milieu marin de ces cinq pays. Le but ? Promouvoir les aires marines protégées comme des outils de lutte contre le changement climatique auprès des dirigeants mondiaux. Il s'agit de l'international partnership on MPAs, biodiversity and climate change.

En France, l'OFB a été choisi pour cette mission. Il devra conseiller les décideurs, s'assurer qu'ils fassent le lien entre aires marines protégées et le changement climatique et surtout qu'ils disposent des outils pour mettre en place un réseau d'aires marines efficace.

Les marais salants, les herbiers marins et les mangroves, par exemple, sont des exemples bien connus d'écosystèmes capables de stocker du carbone à long terme. Plus un milieu est productif, plus il stocke du carbone mais s'il subit des pressions, cette capacité de stockage est mise à mal.  « Les AMP contribuentà la maintenir, dans la mesure où elles parviennent à limiter ces pressions », explique Guy-François Frisoni, directeur de l'Office de l'environnement de la Corse. Mais pour jouer leur rôle, « les aires marines protégées devront couvrir des espaces très vastes, ou former un réseau, suivant un corridor écologique qui anticipe le déplacement des espèces », complète Gregory Beaugrand chercheur au laboratoire d'océanologie et de géosciences, dans une prise de parole au sein du magazine des aires marines protégées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Fanny Bouchaud

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil juridique en matière de biodiversité et d'espèces protégées Cabinet Valentin Renoux - Avocat