En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : des détails sur l'appel d'offres spécifique au Haut-Rhin

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Lors d'une réunion en préfecture du Haut-Rhin, le 13 juin, les services de l'Etat ont fourni des précisions sur le futur appel d'offres de 300 MW de centrales photovoltaïques dans le département. Cet appel d'offres spécifique s'inscrit dans le programme de reconversion du territoire de Fessenheim, afin de limiter l'impact économique et social de la fermeture de la centrale nucléaire.

Trois périodes d'appels à candidature devraient être lancées, entre fin 2018 et fin 2019, sur trois familles d'installations : centrales au sol entre 500 kWc et 30 MWc, bâtiments, serres, hangars et ombrières entre 500 kWc et 8 MWc, et entre 100 et 500 kWc. Seule cette dernière catégorie devrait bénéficier d'un tarif d'achat (entre 80 et 110 €/MWh), les autres se verront attribuer un complément de rémunération (entre 50 et 70 €/MWh pour les centrales au sol, entre 70 et 100 €/MWh pour les grandes installations sur toiture).

Les centrales au sol devraient constituer le gros des installations avec 200 MW de projets attendus, contre 75 MW pour les grandes installations sur toiture et 25 MW pour les petites. Ces centrales au sol devront être installées sur des terrains urbanisés ou à urbaniser, situés en zone naturelle ENR sans autorisation de défrichement ou sur des terrains dégradés. Un bonus environnemental sera attribué aux projets envisagés sur les sites dégradés.

"Un recensement sur la communauté de communes du Pays de Rhin Brisach, élargi aux EPCI voisins puis à l'ensemble du département, a permis de recenser une quarantaine de friches de plus de un hectare, 24 de plus de cinq hectares, indique la Dreal. Les 24 sites identifiés représentent une surface de l'ordre de 395 ha dont 100 ha font déjà l'objet de projets en phase de réflexion, 67 ha sont identifiés comme bâtis au moins partiellement (ancienne activité industrielle ou zone urbaine) et 291 ha sont d'anciens sites des mines de potasse".

Réactions2 réactions à cet article

 

Un cumul de 300 MW de PV sans action d'inertie ni de contrôle de réactif pour le réseau, ceci sur un territoire qui est sous une irradiation solaire réduite ne remplace pas 300 MW de Fessenheim, ni en terme électrique, ni en terme d'activités .
Je propose de reconvertir les 2 alternateurs de Fessenheim en compensateurs synchrones, comme naguère à Cheviré pour tenir la tension en Bretagne .
Ce service Système pourrait surtout être proposé aux voisins Allemands qui vont en manquer, moyennant une juste rémunération, bien sûr . Par ailleurs les groupes hydrauliques de Fessenheim pourraient lancer ces compensateurs comme naguère ils pouvaient secourir la centrale nucléaire .
Là c'est une reconversion pouvant maintenir quelques emplois supplémentaires et éviter de construire de dispendieux moyens de stockage à réponse rapide.

jjherou | 05 juillet 2018 à 17h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les collectivités désireuuses de réaliser un parc solaire PV doivent prendre la précaution de demander à leur fournisseur un niveau de production garanti pour les 12 premiers mois d' exploitation et non simplement estimé ou espéré dans la mesure ou des contribuables contestataires auront toute facilité pour les attaquer pour mauvaise gestion avérée si les résultats sont en dessous de ceux estimés.
On peut en effet constater que les niveaux de production dans les projets de parcs solaires dont on a connaissance sur internet sont très souvent largement surestimés

1noel2 | 30 juillet 2018 à 16h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…