Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Algues vertes : lancement du projet pilote de la Lieue de Grève en Bretagne

Agroécologie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Le 30 juin 2011, le projet de la Lieue de Grève, prévu par le Plan national de lutte contre les algues vertes, a été officiellement adopté, rapporte l'AFP. La charte signée, entre autres, par les préfets de Bretagne et des Côtes-d'Armor et par Jean-Yves Le Drian, président de la Région Bretagne, prévoit une diminution des entrées de nitrates de 10%, la reconquête de 50% des zones humides cultivées qui absorbent naturellement les nitrates, la conversion en agriculture biologique de 20 des 170 exploitations agricoles et que 60% de la surface agricole utile (SAU) de cette zone de production laitière soit en herbe d'ici 2015.

Le Plan national a été adopté en février 2010 suite à une étude conduite par l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris) en août 2009 à la demande du gouvernement après la mort d'un cheval et le sauvetage in extremis de son cavalier durant l'été 2009 sur une plage des Côtes-d'Armor. Le plan avait fait l'objet d'une évaluation par un Comité scientifique à la demande du préfet de la Région Bretagne. S'agissant du projet de la Lieue de Grève, les experts délivraient en février 2011 un "avis globalement positif" assorti de "réserves significatives sur plusieurs points."

Réactions3 réactions à cet article

 

Magnifique. A copier 100 fois, 1000 fois !!

mimipinson | 06 juillet 2011 à 09h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

ne peut'on pas faire du carburant avec cette saloperie ....

mederic | 06 juillet 2011 à 10h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Enfin et Bravo !
Je rappelle la parution en 2002 de l'ouvrage :
" A la recherche d'une Agriculture durable
Etude de systèmes herbagers économes en Bretagne "
Paru en 2002, cet ouvrage valide pleinement les acquis
de l'action du CEDAPA, y compris pour la qualité des eaux.
L'étude à été réalisée de 1993 à 1998 en partenariat entre :
INRA, CEDAPA et Conseil Général des Côtes d'Armor.

N. B. Etant un proche d'André POCHON ( CEDAPA ), j'espère
que les décisions annoncées dans cet article sont à la hauteur
de ce que l'on attend depuis longtemps.

cbcv | 07 juillet 2011 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager