Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

PLF 2022 : le gouvernement augmente le budget du ministère de l'Agriculture

Agroécologie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Ce mercredi 22 septembre, le ministère de l'Économie a présenté le dernier projet de loi de finances (PLF) du quinquennat en Conseil des ministres. Parmi les ministères concernés, celui de l'Agriculture et de l'Alimentation devrait profiter d'une enveloppe budgétaire légèrement augmentée l'an prochain, en comparaison de l'année 2021. Le PLF 2022 prévoit ainsi de lui accorder 5,07 milliards d'euros (Md€) en autorisations d'engagements (assurant les dépenses futures) et 5,04 Md€ en crédits de paiement (ressource financière directe). Ce budget constitue une augmentation de respectivement 69,2 millions d'euros (M€) et de 26,1 M€, par rapport à l'année dernière. « Il doit nous permettre de continuer à accélérer les changements entrepris depuis 2017, énonce le ministre, Julien Denormandie, dans un communiqué. Il s'inscrit pleinement dans la vision que je porte pour l'agriculture de notre pays : une agriculture souveraine, compétitive et engagée dans les transitions. » Au total, en ajoutant les divers financements européens et les fonds attachés au Plan de relance, le ministère de l'Agriculture devrait s'appuyer sur plus de 24,4 Md€ en 2022.

Le ministère de l'Agriculture souhaite consacrer une majorité de son nouveau budget à soutenir la compétitivité et la durabilité du secteur. Ainsi, les contreparties nationales de mesures inscrites dans la Politique agricole commune (Pac) s'élèvent à 491 M€ de crédits de paiements. Le reste des dispositifs de soutien, concernant la France métropolitaine comme l'outre-mer, bénéficie d'une enveloppe de 593,4 M€. Le plafond du compte d'affectation spéciale développement agricole et rural (Casdar), lui, ne change pas : il reste fixé à 126 M€.

En outre, 12 % du budget ministériel en 2022 se concentre sur les moyens donnés en termes de sécurité sanitaire des aliments, de la santé et de la protection animales – à savoir, 611 M€. Cette enveloppe représente une hausse de 2,1 % en un an. Le Réseau Action Climat a néanmoins regretté qu'aucune « redevance sur les engrais azotés » ne soit incluse dans le PLF 2022 en la matière. En outre, l'enseignement et la recherche dans les domaines agricoles et agroalimentaires bénéficieront, quant à eux, d'un budget de 671 M€ (hors dépenses de personnel), ce qui représente une augmentation de 4 % par rapport à 2021.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager