Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

[Pollutec] Federec signe un partenariat pour doper les filières de recyclage en Auvergne-Rhône-Alpes

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
[Pollutec] Federec signe un partenariat pour doper les filières de recyclage en Auvergne-Rhône-Alpes

À l'occasion du salon Pollutec à Lyon, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) Centre et Sud-Est a signé, ce 12 octobre, une convention de partenariat pour développer le recyclage et la valorisation des déchets en région Auvergne-Rhône-Alpes. L'Agence de la transition écologique (Ademe) est aussi partenaire.

La Région fait des activités du recyclage « un des secteurs à enjeux » pour atteindre les objectifs de son schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet), indiquent les partenaires dans un communiqué. Auvergne-Rhône-Alpes prévoit d'atteindre une valorisation matière (des déchets non dangereux) de 65 % en 2025 et 70 % d'ici à 2031, et de réduire l'enfouissement de 50 % dès 2025 par rapport à 2010.

L'objectif du partenariat est également de contribuer à la relocalisation des filières en région. « Dans le contexte mondial de pénurie et d'augmentation du prix des matières premières et conformément aux objectifs de la Région de relocaliser l'activité industrielle en région, le développement des filières de recyclage, leur modernisation et l'amélioration de leur compétitivité sont des facteurs de développement, d'indépendance et de création d'emplois. L'économie circulaire représente un potentiel de création de 30 000 emplois en région », déclare Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Federec regroupe dans la région 120 professionnels du recyclage, de la PME aux grands groupes. Dans le cadre du partenariat, l'action de l'Ademe vise à accélérer la modernisation des centres de tri, à mailler le territoire en déchèteries professionnelles et à augmenter les capacités de valorisation des matières.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

ATRITOR, turbo-séparateur pour déconditionner les biodéchets HANTSCH