Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Polyuréthane : état du marché français et des techniques de recyclage

Déchets  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

L'Ademe publie son étude du marché du polyréthane (PU) en France réalisée en 2003. A partir de ces données et de l'évolution du marché depuis, l'Agence dresse un bilan des perspectives du recyclage de cette matière, issue de la pétrochimie.

En résumé : les polyuréthanes, présents sous forme de mousses souples, mousses rigides et non-mousses, sont utilisés dans la construction, l'ameublement et la literie, les transports, la chaussure et l'électroménager. Seules les mousses souples et rigides présentent un potentiel intéressant de recyclage, selon l'Agence. Elle identifie un gisement potentiel collectable de 2010 kilotonnes, essentiellement dans l'ameublement et la literie, l'automobile et l'électroménager.

L'Ademe souligne qu'en dehors du secteur des déchets d'ameublement, et en particulier le recyclage des matelas, "le recyclage du polyuréthane souffre d'un manque de débouchés important du fait de la qualité moindre des produits recyclés. Un travail amont est donc nécessaire pour identifier et faire émerger des marchés afin de favoriser le recyclage du PU".

Réactions2 réactions à cet article

 

Le recyclage DES polyuréthanes (PU) et non pas DU polyuréthane est trés complexe.Toutes ces résines sont formulées suivant des spécifications trés variables et il n'est guère possible de faire un recyclage matière (en broyat) a partir de déchets d'origines diverses; c'est possible dans un atelier de transformation parce qu'on sait exactement la nature.
Une voie a été largement étudiéé, la GLYCOLYSE a chaud. Elle découpe partiellement le polymère pour créer des POLYOLS qui sont l'un des 2 constituants des PU. On sait pousser la dépolymérisation a des niveaux divers. Ces résines PU sont obtenues par la réaction d'un petit nombre de Di-Isocyanates sur une immense variété de polyols: on n'utilise dans une résine donnée qu'un seul Di-Isocyanate.
Comme pour tout recyclage la seule chose qui importe est qu'il soit rentable ou au moins auto-équilibré.
Tout ceux qui pratiquent des recyclages SUBVENTIONNES se contentent d'un effet d'AUBAINE. Je n'ai jamais compris qu'on puisse employer "recyclage" pour ce genre d'activité qui n'a rien d'écologique (puisque ça coute plus cher que du neuf!!)

ami9327 | 29 avril 2014 à 22h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'oubliais de noter que l'ADEME a fait une étude en 2003 et que c'est en 2014 qu'elle en tire des conclusions et se livre a une prospective...

ami9327 | 30 avril 2014 à 11h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Service PACK : des services pour optimiser les centres de tri des déchets Pellenc ST