Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

En plein moratoire, EDF EN confirme son projet de construction de la plus grande centrale PV française

Alors que le Conseil d'Etat a maintenu le décret instaurant un moratoire sur les projets photovoltaïques de plus de 3 kWc, EDF EN confirme qu'un projet de centrale au sol de 265 MWc pourrait voir le jour… passant ainsi entre les mailles du "filet".

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
   
En plein moratoire, EDF EN confirme son projet de construction de la plus grande centrale PV française
   

L'AFP rapporte qu'EDF Energies nouvelles (EDF EN) projette de construire une centrale solaire sur 711 hectares dans le Gard, confirmant une information publiée ce matin par le Figaro. La centrale devrait être installée sur d'anciennes rizières situées à Beaucaire et la production des premiers électrons est escomptée pour 2013.

Elle constituera "la plus grande centrale photovoltaïque de France", indique Le Figaro, précisant, "loin, très loin, devant les projets menés par Voltalia à la Barben dans les Bouches-du-Rhône, ou GDF Suez à Curbans (Alpes-de-Haute-Provence)."

D'une puissance de 265 mégawatts crête (MWc), la centrale photovoltaïque au sol assurerait "près de 10% de la consommation électrique du Gard, pour une emprise limitée à 0,12% de la superficie du département", selon un document d'EDF EN que l'AFP a pu consulter.

Pour comparaison, l'AFP rappelle qu'à la fin 2010, la puissance installée en France était de 760 MWc. Autre comparaison possible : selon la programmation pluriannuelle des investissements (PPI), l'administration évaluerait à 500 MWc l'objectif de puissance nouvelle installée chaque année et l'objectif assigné aux centrales solaires au sol pourrait être limité à 200 MWc via des appels d'offres. Avec une puissance dépassant les 250 MWc, le projet de Beaucaire semble démesuré au regard des installations existantes et de la conjoncture actuelle.

Le projet échappe au moratoire

Par ailleurs, la divulgation du projet, du fait d'une réunion organisée par la mairie de Beaucaire en vue du débat public qui devrait être lancé au printemps, est surprenante alors que de nombreux projets photovoltaïques sont aujourd'hui bloqués par le moratoire annoncé début décembre. Il apparaît en fait qu'il fait partie de ceux qui pourraient survivre au moratoire et aux nouvelles règles attendues pour mars 2011.

En effet, le moratoire prévoit que les opérateurs ayant accepté avant le 2 décembre 2010 la proposition technique et financière (PTF) du gestionnaire de réseau, en l'occurrence RTE pour cette centrale, ne sont pas concernés par le moratoire s'ils achèvent leur projet dans les 18 mois suivant l'acceptation.

Contacté par Actu-environnement, EDF EN a indiqué avoir accepté le PTF avant la date couperet. Quand, précisément ? "En fin d'année", répond EDF EN sans plus de précision.

La découverte en décembre 2010 d'une seconde file d'attente enregistrée auprès de RTE, avait suscité l'émoi chez certains acteurs de la filière. En effet, aux 4.000 MWc de projets en attente chez ErDF il fallait ajouter 1.300 MWc enregistrés directement chez RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité. Par ailleurs, EDF EN aurait reconnu avoir déposé, au second semestre 2010, 70 demandes de PTF auprès de RTE, pour un total de 1.000 MWc.

Le moratoire est maintenu par le Conseil d'Etat

Il apparaîtrait donc qu'au moins un de ces 70 projets ait de bonnes chances d'aboutir et il ne s'agit pas du moins ambitieux : à lui seul le projet de Beaucaire représente environ un quart du total des projets d'EDF EN inscrits dans la file d'attente RTE.

Cette confirmation risque de faire grincer des dents, alors que certains producteurs indépendants reprochent à EDF EN d'être le principal responsable de l'encombrement de la file d'attente, encombrement qui est à l'origine du moratoire.

Cela d'autant plus que le Conseil d'Etat vient de trancher en défaveur des petits producteurs en confirmant, ce jour, la validité du décret instaurant le moratoire. Certains producteurs de la filière photovoltaïque avaient déposé un recours en référé devant le Conseil d'Etat afin de faire annuler le décret. Le Conseil vient de rendre sa décision aujourd'hui : il rejette les requêtes "pour défaut d'urgence."

Réactions10 réactions à cet article

 

C'est d'autant plus scandaleux quand on découvre l'article de Capital de ce mois-ci sur deux pontes d'EDF qui se gavent sur le photovoltaïque.

pvallet | 28 janvier 2011 à 22h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis atteré.

Quelle banque ose financer ca ?

Comment ont-ils obtenu le feu vert de l'administration ?

123soleil | 31 janvier 2011 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comment 711 hectares de terre cultivable, préalablement utilisés pour la riziculture, sont-ils convertis en centrale PV?.... La disparition des terres agricoles au profit de nouvelles infrastructures ou de l'urbanisation, est régulièrement dénoncée. Des réflexions sont menées sur ce sujet, des mesures sont prises pour endiguer ce phénomène. Il existe des zones arides et ensoleillées qui feraient très bien l'affaire. Des organismes tels que la SAFER ne sont-ils pas là pour protéger les surfaces agricoles?...

Maggy | 31 janvier 2011 à 22h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

il n'y a pas d'autres mots que SCANDALEUX... pour un choix qu'on n'a pas le droit de considérer comme relevant du Développement Durable...
Comment nos enfants vont-ils pouvoir financer ce projet dont l'amortissement économique pour la France va se chiffrer en siècles...
j'ai honte pour les décideurs...
comment monter une pétition pour demander l'annulation de ce projet?

DL | 31 janvier 2011 à 22h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Aterrée par tout ce scandale... le fric au bout de tout cela.
Concernée par l implantation du transformateur necessaire au ransport de cette belle énergie propre.... mais le transformateur et son infrastructure
c 'est une "usine à gaz" c 'est la tout le dilemme, et ce on n 'een parle pas...

titus | 02 février 2011 à 15h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sciences sans conscience n'est que ruine de l'âme.
fric, pouvoir, attitude hégémonique, insolence, absence d'humanité, d'humilité, mais qui sont ces hommes qui ....

D'oc | 03 février 2011 à 05h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un mot: corruption

TTP | 03 février 2011 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Un projet sur 700 ha de terres et d'un montant de plus de 700 Millions d'euros, ne nécessiterait-il pas un débat public ?

languedocien | 03 février 2011 à 11h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

ma réaction de dégout est de plus en plus amer, oser spolier (je ne parle même pas de la méthode) les petits producteurs avec une mega centrale, anti-ecolo pour bien sur le terrain, comme si nous n'avions pas asses de toiture. Et aussi pour le transport avec encore des lignes haute tension. Une des vertu de photovoltaïque, c'est de produire au plus proche du consommateur...........Mr. SARKOSTIQUE est le responsable de ces détournement d'intérêt, et la mondialisation de la révolution populiste démarrée en AFRIQUE ne devrait plus tarder à gagner notre pays. réveillons nous!

scolopandre | 03 février 2011 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

EDF-EN construit des centrales PV. L'etat rachète l'electricité produite, à un tarif prédefini. Il n'y a pas de corruption, il n'y a certainement pas de "favoritisme" (croyez-moi, EDF-EN n'a d'EDF que le nom. L'entreprise est privée et entièrement séparée d'EDF).
la file d'attente n'a pas été créée par EDF-EN, mais par l'état, qui décide uniltéralement de changer le tarif d'achat, sans préavi ou presque, forcant les exploitatns à déposer des dizaines de dossier en quelques jours. EDF-EN fait exactement la même chose que tous les autres producteurs: il essaye de construire des centrales PV et des éoliennes. Pour info, il faut 5 ans pour obtenir un permis de construire, sans compter les recours. La faute à qui? L'état!! Et la plupart des dossiers sont rejetés...
Et si le PV ne vous plait pas, et que les éoliennes font du bruit, faites vous contruire une centrale nucléaire devant votre maison, vous me direz ce que vous en pensez!! Il ne faut pas croire que l'électricité tombe du ciel!! Il faut faire des compromis, ou alors vivre sans électricité. Faites vos choix!

Jim | 10 février 2011 à 18h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Solution de stockage d'électricité pour l'industrie et le tertiaire SMA