En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

LGV Bretagne : la BEI et la Région engagent 300 millions d'euros

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Philippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI) et Pierrick Massiot, président de la Région Bretagne ont signé le 28 septembre à Rennes un premier contrat de financement de 100 millions d'euros en faveur du projet Bretagne à grande vitesse sur un total de 300 millions d'euros engagés par les deux institutions, ont-elles annoncé dans un communiqué.

"L'objectif de ce financement est de contribuer" à la construction d'une ligne ferroviaire à grande vitesse de 182 km entre Le Mans et Rennes ainsi que la réalisation de 32 km de raccordements au réseau existant, ont souligné la Région et la BEI. Selon elles, la LGV vise à "améliorer de manière significative" la desserte de la Bretagne et des Pays de la Loire et "renforcer leur accessibilité". Le gain de temps prévu est de 37 mn entre Paris et Rennes (pour un trajet passant à moins de 1h30) et doit bénéficier à l'ensemble des villes bretonnes. "Cette opération constitue un maillon clé pour atteindre à terme l'objectif des 3h00 entre Paris et la pointe bretonne", estiment-elles.

La LGV entre Le Mans et Rennes est réalisée par le groupe Eiffage qui a signé fin juillet 2011 un contrat de partenariat avec Réseau ferré de France (RFF). "L'engagement de la BEI s'est d'abord concrétisé par la mise à disposition de 553 millions d'euros, pour 25 ans, au consortium dont Eiffage est le chef de file", a précisé la banque européenne. Ce qui porte désormais à 853 millions d'euros son engagement total pour le projet.

Pour Pierrick Massiot, "compte tenu des volumes de financement en jeu - 830 M€ d'investissement régional au titre du projet Bretagne à Grande Vitesse -, l'obtention de prêts à des taux réduits auprès de la BEI était une condition indispensable à la réussite de cette opération."

La livraison de l'ouvrage est prévue en septembre 2016 pour une ouverture commerciale de la nouvelle ligne en mai 2017.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager