Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Région IDF présente ses Plans d'élimination des déchets dangereux et des Déchets d'Activités de soins

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le conseil régional d'Ile-de-France a présenté le 12 février ses Plans d'élimination des déchets dangereux et des Déchets d'Activités de soins. Ces plans visent à orienter et à coordonner l'ensemble des actions à mener, tant par les pouvoirs publics que par les organismes privés, en vue d'assurer la réalisation des objectifs de la loi de février 2002 sur la démocratie de proximité, a indiqué la Région dans un communiqué.

Parmi les principaux objectifs inscrits dans le Plan Régional d'Élimination des Déchets Dangereux (PREDD), un gisement global de l'ordre de 745.000 t ''considéré comme stable'' entre 2005 et 2019 (+3,5% hors terres polluées).

L'Ile-de-France entend également développer l'usage du transport alternatif : 15% du gisement devrait être convoyé en 2019 par un mode transport alternatif à la route (fer, eau). Les installations franciliennes de stockage et d'incinération auront aussi pour objectif de traiter au moins 80% de déchets provenant d'Île-de-France et des régions limitrophes.

La Région envisage en outre d'augmenter la valorisation matière pour certaines natures déchets : huiles (+5%) et solvants usés (+11%), bains de traitement de surface (+19%). Par ailleurs, le captage des déchets dangereux diffus pour les ménages devrait passer de 18% (2005) à 65% en 2019 et pour les professionnels de 36% (2005) à 60% en 2019.

Concernant les objectifs fixés dans le Plan régional des Déchets d'Activités de soins (PREDAS), la région veut stabiliser la production de déchets à 32.500 t entre 2005 et 2019, en encadrant les modalités de traitement des déchets d'activités de soins à risque infectieux (DASRI) « désinfectés », et en respectant ''la hiérarchie de traitement pour les DASRI banalisé le stockage étant réservé pour les déchets ultimes'', a précisé le conseil régional.

La collecte des déchets dangereux diffus devrait également passer de 48% (2005) à 80% en 2019 pour les professionnels libéraux de santé ; de 5% (2005) à 50% en 2019 pour les particuliers en autotraitement et 70 % (2005) à 100% en 2019 pour les laboratoires et les maisons de retraites.

Les Conseils régionaux limitrophes à l'Ile-de-France, le préfet de région et les CODERST doivent encore donner leur avis sur les Plans élaborés par la Région Ile-de-France, qui devraient être définitivement votés à l'automne.

Réactions1 réaction à cet article

 
incinération ou banalisation

Entre l'incinération et la banalisation des DASRI, quel est celui qui nuiera le moins à l'environnement?

fab | 22 mai 2009 à 15h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager