En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Renouvelables : nouvelles capacités mondiales en hausse, investissements en baisse

Les capacités renouvelables installées en 2016 continuent de progresser par rapport à l'année précédente. Cependant, la chute des prix du photovoltaïque et le ralentissement de l'éolien tirent à la baisse les sommes investies.

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
Renouvelables : nouvelles capacités mondiales en hausse, investissements en baisse

La hausse des installations annuelles de capacités de production d'énergie renouvelable s'est poursuivie en 2016. Les nouvelles installations photovoltaïques et éoliennes ont atteint 126,5 gigawatts (GW), contre 119 GW l'année précédente. Toutefois, les montants investis dans les renouvelables reculent de 18% à 287,5 milliards de dollars. Telles sont les principales conclusions du bilan des investissements 2016 dans les renouvelables publié par Bloomberg New Energy Finance le 12 janvier.

L'Europe figure parmi les bons élèves avec une hausse de 3% des investissements, à 70,9%. Mais les situations nationales sont contrastées : les investissements réalisés au Royaume -Uni progressent de 2% (25,9 milliards), alors que les investissements allemands sont en baisse de 16% (15,2 milliards de dollars) et les français poursuivent leur recul (5% de moins, à 3,6 milliards).

Chine et Japon marquent le pas

Globalement, les nouvelles capacités de production à partir des énergies renouvelables installées en 2016 ont augmenté par rapport à celles installées en 2015. Cette progression est principalement due au solaire : en 2016, 70 GW ont été ajoutés aux réseaux électriques mondiaux, contre 56 GW l'année précédente. Le secteur du solaire reste le leader, constate Bloomberg, même si les investissements ont chuté de 32% à 116 milliards de dollars. Quant au volume des nouvelles installations éoliennes, il recule de 6,5 GW, passant de 63 GW à 56,5 GW. Les sommes investies sont en baisse de 11% à 110,3 milliards. A noter que les technologies "intelligentes" ont attiré 41,9 milliards de dollars, en hausse de 29% sur un an.

Le recul des sommes investies s'explique par la faiblesse de la seconde moitié de l'année. De même, de fortes baisses de prix des équipements, en particulier dans le photovoltaïque, expliquent ce recul des montants. A cela s'ajoute le recul de deux marchés clés : les investissements chinois se contractent de 26% à 87,8 milliards de dollars et les investissements japonais de 43% à 22,8 milliards. Ces deux géants "réduisent la construction de nouveaux projets de grande envergure et s'attèlent à intégrer les capacités qu'ils ont déjà mises en place", explique Bloomberg. Du côté chinois, les autorités s'attachent actuellement à améliorer le réseau électrique et réformer le marché de l'énergie pour tirer le meilleur parti des capacités renouvelables installées ces dernières années. Au Japon, anticipe Bloomberg, le marché devrait se détourner des grandes installations photovoltaïques au profit du développement de l'autoconsommation dont l'attractivité économique progresse.

Record d'investissement dans l'éolien offshore

En matière d'éolien, l'un des faits marquants de 2016 est le nouveau record enregistré dans l'offshore. "L'énergie éolienne en mer a été le secteur le plus étincelant", estime l'agence financière. Grâce à l'amélioration du modèle économique, à l'accroissement de la taille des turbines et à l'accumulation du savoir-faire, le marché a progressé de 40% pour atteindre 29,9 milliards de dollars. Le marché reste dominé par l'Europe qui a investi 25,8 milliards de dollars en 2016.  Par ailleurs, le secteur enregistre le lancement des plus importants projets jamais réalisés, à l'image de Hornsea 1 au large du Royaume-Uni d'une puissance de 1,2 GW pour un investissement de 5,7 milliards de dollars. Par ailleurs, 14 parcs de plus de 100 mégawatts chacun ont été lancés au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, au Danemark et en Chine.

L'éolien terrestre enregistre lui aussi un nouveau projet record avec le projet Fosen en Norvège qui atteint 1 GW pour 1,3 milliard de dollars.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…