En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Rénovation du parc tertiaire : la charte volontaire se remet en selle en attendant un nouveau décret

Bâtiment  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Le Plan Bâtiment Durable a relancé la charte d'engagement volontaire à rénover les bâtiments tertiaires. Initiée en 2013, cette charte compte aujourd'hui 123 signataires dont 14 nouveaux entrants comme l'Ademe, la foncière Inea ou encore l'Université de Nantes et l'Université Paul Valéry – Montpellier 3. "Le secteur tertiaire représente un tiers des consommations énergétiques finales du résidentiel-tertiaire et près de 30% des émissions de gaz à effet de serre de ce secteur. Agir sur ce segment spécifique du parc de bâtiments est donc essentiel", rappelle le Plan Bâtiment Durable.

Lancée à l'origine pour combler l'absence d'obligation de travaux, la charte version 2017 vise le même objectif. Suite à l'annulation du décret imposant 25% d'économies d'énergies à l'horizon 2020, le secteur n'est toujours pas soumis à la moindre obligation. L'association Luciole, l'union pour une consommation intelligente, optimisée de l'énergie, demande d'ailleurs au gouvernement un "engagement rapide" dans l'élaboration d'un "texte clair et cohérent". "Il n'est pas concevable qu'un secteur aussi crucial que celui-ci soit le grand oublié de la politique énergétique en France. Nous saluons les 9 milliards débloqués par le plan d'investissements pour les logements et les bâtiments publics. Mais les 7 années d'errance du décret tertiaire et le silence actuel des pouvoirs publics sur ce dernier sont un mauvais signal pour l'ensemble des acteurs", déplore Vincent Bryant, président de Deepki et membre de Luciole.

En attendant, la charte 2017 se veut "revigorée" en étendant son champ d'application à la performance environnementale. "En plus de la diminution de la consommation énergétique de leurs actifs, les signataires sont particulièrement invités à inclure dans leurs objectifs la recherche de l'amélioration de l'empreinte carbone de leur parc. Ils pourront également témoigner de la prise en compte des énergies renouvelables dans la performance énergétique et environnementale des bâtiments", explique le Plan Bâtiment durable.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…