Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Piles et batteries : Screlec annonce une collecte 2023 de plus de 6 100 tonnes, en hausse de 26 %

Déchets  |    |  P. Collet

En 2023, Screlec a collecté « plus de 6 100 tonnes » de piles et batteries usagées, soit une progression de quelque 26 % par rapport à 2022 (4 831 tonnes) et de 15 % par rapport à 2021 (5 310 tonnes). Le taux de collecte est « au-delà de 50 % », selon la première estimation de l'éco-organisme, chargé, avec son homologue Corepile, de la filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les piles et accumulateurs. Les chiffres définitifs devraient être connus en février.

L'éco-organisme annonce une collecte en hausse de 23 % via sa solution Batribox (le réseau de points de collecte de proximité de Screlec). La collecte auprès de ses partenaires professionnels gestionnaires de déchets progresse de 18 % et celle auprès de la filière REP couvrant les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) de 48 %.

« Avec plus de 30 000 points de collecte, Screlec optimise sa présence sur le terrain par des opérations ciblées, menées régulièrement avec des collectivités ou des entreprises », explique l'entreprise, précisant avoir passé en 2023, de nouveaux partenariats avec United b (une plateforme regroupant Boulanger, Electro Dépôt, Hifi International, Krëfel, Reconomia, Re!commerce et Environnement Recycling), ou encore les métropoles de Bordeaux et de Montpellier.

Répondre aux objectifs du nouveau règlement européen

Pour 2024, l'éco-organisme ambitionne de satisfaire aux obligations issues du nouveau règlement européen. Ce texte, qui succède à la directive de 2006, couvre désormais l'ensemble des batteries portables d'appareils électroniques, des batteries industrielles et des batteries destinées à la mobilité électrique (voitures, scooters, vélos, trottinettes et batteries d'allumage et de démarrage).

Il fixe des objectifs de collecte allant de 45 % en 2023 pour les batteries portables à 63 % en 2027 et 73 % en 2030. S'agissant des moyens de transport légers, comme les vélos ou scooters électriques, 51 % des batteries devront être collectées d'ici à 2028, puis 61 % en 2031. La fabrication de nouvelles batteries devra aussi réutiliser au moins 85 % du plomb, 16 % du cobalt et 6 % du lithium et du nickel récupérés à partir d'anciennes batteries usagées.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

MULTISTAR L3, crible à étoiles mobiles pour séparation 3 fractions HANTSCH
Désamiantage : maîtrise d'œuvre et accompagnement HPC Envirotec