En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Shift Project exhorte à décarboner l'Europe

Energie  |    |  Agnès SinaïActu-Environnement.com

"Nous appelons les Etats européens à lancer dès maintenant les politiques capables d'aboutir en 2050 à des émissions de gaz à effet de serre aussi proches que possible de zéro !", exhorte le Shift Project dans un manifeste pour décarboner l'Europe, présenté à Paris le 21 mars.

Dans le sillage de l'Accord de Paris sur le climat, "qui engage l'Europe à réinventer la totalité de son économie", le Shift Project appelle "tous les acteurs de l'Europe – individus, société civile, compagnies privées, pouvoirs publics – à entreprendre au plus vite les actions cohérentes et concrètes à la mesure du défi du climat et de la préservation des ressources naturelles".

"Cette invention est le souffle neuf dont l'Europe a besoin, et qu'elle peut offrir au monde pour empêcher la ruine des conditions de vie sur Terre", estime Jean-Marc Jancovici, président du Shift Project. Une telle refondation de l'économie européenne serait comparable à une nouvelle révolution industrielle.

Neuf propositions pour "changer d'ère"

Pour "changer d'ère", le Shift Project décline sa vision en neuf propositions "économiquement réalistes", car ne représentant que 3% du PIB européen. Dans le domaine énergétique et des transports, il s'agira de fermer les centrales à charbon et les substituer par les énergies renouvelables "et/ou le nucléaire", généraliser la voiture à moins de 2 litres/100km, diviser par deux les véhicules individuels dans et autour des villes, tripler le réseau de trains à grande vitesse, diviser par deux les émissions du secteur de l'industrie lourde.

Dans la quasi totalité de l'habitat construit avant 1990, le Shift Project préconise la sobriété énergétique et la décarbonation du chauffage pour une division par quatre des émissions du chauffage résidentiel, la rénovation systématique des bâtiments publics non résidentiels dont les écoles et les hôpitaux.

Les matériaux bio-sourcés, la reforestation et la limitation de l'artificialisation des terres seront soutenus, le gaspillage alimentaire divisé par deux et les filières d'élevage de qualité encouragées.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Agnès Sinaï

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…