En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sûreté nucléaire et risque industriel : l'ASN révise les prescriptions applicables à Gravelines

Risques  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Jeudi 27 août, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé avoir fixé de nouvelles prescriptions à la centrale nucléaire de Gravelines (Nord) concernant la maîtrise des risques liés au futur terminal méthanier de Dunkerque.

Par ailleurs, la décision de l'ASN encadre aussi les transferts d'effluents liquides non radioactifs vers le terminal méthanier. Ces eaux tièdes, prélevées sur certains des condenseurs de la centrale avec un débit maximum de 12m3 par seconde, serviront à gazéifier le gaz naturel liquéfié, provenant des réservoirs de stockage du terminal méthanier, afin de l'injecter dans le réseau de gaz.

Dérive d'un nuage de gaz naturel

L'accident évoqué dans la décision de l'ASN est la dérive, puis l'inflammation dans le périmètre de la centrale nucléaire, d'un nuage de gaz naturel créé par un accident sur le terminal situé à 4 km de la centrale ou sur un méthanier. Ces nouvelles prescriptions répondent à l'ouverture, d'ici la fin de l'année, du terminal méthanier de Dunkerque construit par Dunkerque LNG, filiale d'EDF.

L'ASN réclame d'appliquer "les procédures de conduite accidentelle nécessaires à la gestion simultanée d'une situation de perte des alimentations électriques externes et d'une situation d'incendie". De même, EDF doit compléter ses dispositions de gestion des situations d'urgence, pour faire face à l'arrivée rapide d'un nuage de gaz naturel sur le site de Gravelines.

Ces deux prescriptions doivent être opérationnelles avant la mise en service du terminal méthanier et, au plus tard, le 31 décembre 2015.

Quant au transfert d'eau vers le terminal méthanier, il doit pouvoir être interrompu immédiatement "en cas d'événement susceptible d'entraîner le transfert de substances radioactives ou dangereuses" vers le terminal méthanier.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager