En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

France : repli de l'éolien et fléchissement du photovoltaïque au premier semestre 2012

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Mardi 4 septembre 2012, le Service de l'observation et des statistiques (SOeS) du ministère de l'Ecologie a publié le tableau de bord éolien et photovoltaïque pour le deuxième trimestre 2012.

"Les nouvelles capacités [de production éolienne] raccordées au cours du premier semestre 2012 sont en repli de 58 % par rapport à la même période en 2011", indique le SOeS qui fait état d'une augmentation de 3 % de la puissance installée du parc français au cours des six premiers mois de l'année par rapport à fin 2011. Elle s'établit à 6.994 mégawatts (MW) au 30 juin 2012. Du côté de la production, celle-ci a atteint 6,9 térawattheures (TWh), soit une hausse de 27 % par rapport au premier semestre 2011.

Hausse de 24 % du parc photovoltaïque en six mois

Avec 3.630 MW raccordés au 30 juin 2012, le parc photovoltaïque "s'accroît encore fortement", indique le SOeS, précisant que la progression est de 24 % par rapport à fin 2011. Néanmoins, le SOeS enregistre "un fléchissement de 8 %" des nouvelles capacités raccordées au premier semestre par rapport au premier semestre 2011. Ce fléchissement apparaît "malgré l'arrivée de très grosses unités", note le SOeS qui indique par ailleurs que la hausse de 24 % des capacités n'a été accompagnée que d'une hausse de 7 % du nombre des installations, soit une chute de 72 % du nombre de raccordement sur un an.

Réactions2 réactions à cet article

 

tant que ces équipements ne seront vus que comme possibilité de faire gonfler une bulle financière et d'enrichir quelques argousins, il est normal que les investissements fassent le yoyo. A quand une vraie politique nationale DURABLE des renouvelables ???

dmg | 06 septembre 2012 à 18h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quelques argousins ? Vous plaisantez ?
Petite remise en perspective. France Energie Eolienne représente plus de 230 entreprises de la filière éolienne...plus de 11000 personnes vivent déjà de l’éolien en france ! Les appels d’offre offshore de 6 000MW créeront 10000 emplois supplémentaires.  Des industriels comme Alstom et Areva ont pris des engagements pour créer des sites de production au Havre, à Cherbourg et à Saint Nazaire. Dans 10 ans, si l'éolien représente 10% de notre mix électrique contre 3% aujourd'hui la filière pèsera 60 000 emplois.  Ce n'est pas rien ! Posons-nous les vrais questions : Quel avenir voulons nous laisser aux générations futures ? Quels avantages possédons nous ? Quelle image dans le monde souhaitons nous donner ?

L'éolien ne pollue pas. L’éolien ne dépense pas pour acheter du Fuel importé puisque le vent est abondant local et gratuit. L'éolien au contraire tisse un réseau serré d'agents de maintenance à travers toute la France qui contribue à revitaliser nos campagnes. Ils sont déjà plusieurs milliers, techniciens hautement qualifiés et dont l'emploi est non délocalisable. C'est bien l'enjeu de la réindustrialisation ! En France nous n'avons pas de pétrole, mais nous avons du vent ! C'est une chance, nous sommes le 2ème pays Européen en terme de ressource en vent. Utilisons cette opportunité. Bref, si pour vous 11 000 travailleurs et un potentiel de création de 60 000 emplois sur 10 ans ds contexte de crise ce n'est que peu de personnes, soit...

France énergie éolienne | 12 septembre 2012 à 10h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…