En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Santé au travail : le Conseil de l'UE approuve la révision des valeurs limites des agents cancérogènes

Risques  |    |  Laurent RadissonActu-Environnement.com

Le Conseil des ministres européens chargés de la santé au travail sont parvenus jeudi 15 juin à un accord sur la proposition de directive visant à renforcer les valeurs limites d'exposition pour sept substances cancérogènes.

Les substances concernées sont les suivantes : épichlorhydrine, dibromure d'éthylène (EDB), dichlorure d'éthylène (EDC), 4,4′-méthylènedianiline (MDA), trichloroéthylène (TCE), mélanges complexes d'HAP contenant du benzo[a]pyrène, huiles minérales utilisées dans des moteurs à combustion interne pour lubrifier et refroidir les pièces mobiles du moteur.

"Grâce à cet accord, nous sommes en mesure de mieux protéger des millions de travailleurs de l'UE contre des agents cancérigènes ou mutagènes au travail, s'est félicitée Helena Dalli, la ministre maltaise qui présidait le Conseil. Ce point est particulièrement important, le cancer étant la première cause de mortalité liée au travail dans l'UE."

Le projet de texte vise à modifier la directive du 29 avril 2004 relative à la protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à des agents cancérigènes et mutagènes, dite "DCM". Il avait été proposé en janvier dernier par la Commission européenne et fait suite à une précédente proposition de l'exécutif européen qui visait, quant à elle, treize agents cancérigènes.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…