En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le ministère de l'Ecologie allège le dispositif de surveillance des micropolluants

Le dispositif de surveillance des micropolluants rejetés par les stations d'épuration urbaines n'est pas au point. Avant de remettre les choses à plat, la direction de l'eau demande aux préfets… d'assouplir les obligations.

Eau  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.236.59.63
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Le ministère de l'Ecologie allège le dispositif de surveillance des micropolluants
Environnement & Technique N°345 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°345
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
La ministre de l'Ecologie vient d'adresser aux services déconcentrés de l'Etat une note technique qui simplifie le dispositif de surveillance des micropolluants dans les eaux rejetées au milieu naturel par les stations de traitement des eaux usées (STEU). Ce dispositif, prévu par la circulaire du 29 septembre 2010, avait été mis en place suite à un premier bilan de l'action nationale de recherche et de réduction des micropolluants dangereux (RSDE) en ce qui concernait les stations d'épuration...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager