En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Eau : Suez Environnement remporte trois contrats en Amérique Latine

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Suez Environnement, au travers de ses filiales Agbar, Degrémont et Ondeo Industrial Solutions, a remporté trois contrats pour la conception, la construction et l'exploitation d'usines de traitement d'eau au Chili, au Panama et au Brésil. Ces contrats représentent un chiffre d'affaires total de 390 millions d'euros, a précisé le groupe dans un communiqué.

Au Chili, le contrat signé entre le groupement composé d'Agbar (51%) et Degrémont (49%) et Aguas Andinas porte sur l'extension et l'exploitation pendant 5 ans de la station de traitement des eaux usées de Mapocho dans la vallée de Santiago. Le contrat, d'une valeur totale de 260 millions d'euros, porte également sur la modernisation de l'installation ''pour assurer la valorisation énergétique des boues''. Ce projet prévoit le doublement de la capacité de traitement des effluents urbains de la région, passant de 380.000m3/jour (2 millions équivalent habitants) à une capacité maximale future de 760.000m3/jour (4 millions équivalent habitants).

Au Panama, Degrémont a signé avec le Ministère de la Santé, un contrat pour la conception, la construction puis l'exploitation sur 4 ans d'une station d'épuration des eaux résiduaires urbaines de la capitale. Le contrat s'élève au total à170 millions d'euros dont 80 millions d'euros de chiffre d'affaires pour Degrémont. Cette nouvelle station vise à assainir la baie de Panama en traitant les effluents avant leur rejet. D'une capacité de 238 000 m3/jour, elle devrait traiter les effluents d'1 million d'habitants de la ville, selon le groupe.

Enfin au Brésil, Degrémont et Ondeo Industrial Solutions ont signé avec le consortium EGESA-TKK, en charge de la construction de la douzième raffinerie de Petrobras (Nord-Est), un contrat pour la construction d'une nouvelle station de traitement et de recyclage d'eaux industrielles. Le chiffre d'affaires cumulé de ce contrat s'élèvera à 97 millions d'euros, dont 49 millions d'euros pour Degrémont.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager