En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transition énergétique : la Banque européenne d'investissement mobilise 1,7 milliard d'euros

Energie  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Près d'1,7 milliard d'euros : c'est le financement qu'a mobilisé la Banque européenne d'investissement (BEI) pour financer des projets dans le domaine de la transition énergétique. Ce soutien se concrétise par deux types d'opérations : tout d'abord, des prêts directs et des garanties accordés à des établissements bancaires à des taux préférentiels. Ainsi, la BEI a ouvert une ligne de crédit de 250 millions d'euros pour HSBC France. Cela permettra à cette banque de prêter jusqu'à 500 millions d'euros à des PME et des MidCaps à des taux préférentiels. La filiale de la BEI chargée du financement des PME, le Fonds européen d'investissement (FEI), lui a également accordé une garantie de 200 millions d'euros. "L'essentiel des projets financés le seront dans le domaine de la transition énergétique", précise la BEI. Le groupe Crédit Agricole SA a également bénéficié du soutien de la BEI. Elle a lui a accordé une première tranche de crédit de 250 millions d'euros. Crédit Agricole SA pourra ainsi financer à hauteur de 500 millions d'euros les PME, ETI, entités publiques, exploitations agricoles ou collectivités locales dans leurs investissements en faveur de la lutte contre le changement climatique. Ce premier coup de pouce devrait être complété par une seconde tranche du même montant, lorsque l'intégralité des crédits de la première tranche auront été consommés.

Le second type d'opération vise des prises de participation dans des fonds dédiés à la transition énergétique. Ainsi, la BEI interviendra dans le fonds Pearl Infrastructure, cogéré par Edmond de Rothschild et Pearl Advisory à hauteur de 30 millions. Cette participation s'inscrit dans le plan Juncker. L'objectif ? Financer des infrastructures ayant une dimension climatique, dans le domaine des économies d'énergie ou du retraitement des eaux.

La BEI prévoit également une participation à hauteur de 50 millions d'euros dans le fonds Breakthrough Energy Ventures Europe. Présidé par Bill Gates, celui-ciassocie la Commission Européenne, la BEI et Breakthrough Energy. Ce fonds financera des opérations innovantes très risquées pour permettre de faire des percées dans le secteur de l'énergie propre.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager