En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les apiculteurs contestent la crédibilité de l'AFSSA

Agroécologie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Suite aux dernières prises de position de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA) sur les causes de disparition des abeilles, l'Union National des Apiculteurs Français (UNAF) conteste la crédibilité de l'agence.
Selon l'UNAF, l'AFSSA continue de nier le rôle prépondérant des pesticides dans les mortalités, les affaiblissements et les dépérissements des colonies d'abeilles alors qu'elle n'étudie pas les effets chroniques de ces produits sur ces insectes. Affirmer comme le fait l'AFFSA, que la mortalité des abeilles peut dans certains cas résulter de plusieurs facteurs conjugués, est un constat d'évidence. Mais refuser d'admettre qu'à l'origine soit de la mortalité directe, soit de l'affaiblissement massif des colonies et de leur vulnérabilité face à toutes les agressions se trouvent les pesticides, constitue une dénégation insupportable de la réalité écologique, explique l'UNAF.

Outre la méthode, les apiculteurs mettent également en doute l'indépendance de l'agence et ses compétences à se prononcer sur un tel sujet sachant que la Presse a récemment révélé les liens entretenus par un tiers des experts de l'AFSSA avec les industries environnementales (M6, « Capital », 7 juin 2009). Il semble qu'aucun spécialiste de l'abeille disposant de titres universitaires crédibles et justifiant de travaux reconnus par la communauté scientifique, ne soit présent, précise l'UNAF.
Afin que l'AFSSA présente à l'avenir une crédibilité pour se prononcer sur la décimation des populations d'abeilles, l'UNAF demande qu'à tout le moins, des vétérinaires soient associés aux travaux concernant le dépérissement des colonies d'abeilles.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…