En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'agence de l'eau Rhin-Meuse lance l'opération ''zéro pesticide''

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Dans le cadre de la semaine du développement durable qui se tient jusqu'au 7 avril, l'agence de l'eau Rhin-Meuse diffuse, aux 3.300 communes du bassin, la plaquette intitulée ''zéro pesticide, l'agence de l'eau peut vous aider'', avec pour objectif de les inciter à ''passer à l'action''.

Dans le bassin Rhin-Meuse, plus de 200 captages d'eau potable (sur les 3.700) sont ''dégradés par les pesticides'', souligne l'agence. 65% des rivières du bassin Rhin-Meuse contiennent du diuron (entretien des voiries) non dégradé, rappelle l'agence de l'eau qui accompagne les collectivités dans leur démarche de réduction de l'usage des pesticides pour l'entretien des espaces verts et des voiries, grâce à des aides incitatives et des conseils techniques.

La Ville de Metz s'est engagée dans la démarche en signant aujourd'hui une convention de partenariat avec l'agence de l'eau Rhin-Meuse. 11 autres contrats ''zéro pesticide'' ont déjà été signés entre les collectivités et l'agence : la communauté urbaine de Strasbourg (67), la Ville de Strasbourg (67), la commune de Pagny-sur-Meuse (55), la commune de Damvillers (55), la communauté de communes de la vallée de la Bièvre (57), la commune de Hochstett (67), la commune d'Ottersthal (67), la commune de Mommenheim (67), la commune de Rixheim (68), la communauté de communes des trois Frontières (57) et la commune de Habsheim (68).

Une cinquantaine d'aides ont été accordées en 2008 notamment pour l'acquisition de désherbeurs thermiques. Parmi les pratiques pour réduire l'apport d'intrants, l'agence de l'eau recommande notamment de mettre en place des paillages naturels, de préférer les plantes couvre-sol ou encore de planter des prairies fleuries.

Réactions1 réaction à cet article

 
Zéro pesticide = Zéro durabilité

Hallucinant de constater l'absence de réflexion sur le bilan carbone avec du zéro pesticides. Il y a vraiment une méconnaissance totale des véritables niveaux de risque. Merci au lobby écolo anti-phytos de promouvoir pareilles inepties où le public et les politiques se font mener par le bout du nez par des marchands de peur et des exploiteurs d'ignorance. Zéro pointé à l'agence de l'eau aussi !

Zur | 21 décembre 2009 à 18h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager