En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne autorise l'importation et la mise sur le marché du colza OGM GT73

À la suite de la demande de Monsanto, la Commission européenne a autorisé l'importation et la mise sur le marché du colza OGM GT73. L'autorisation est limitée à l'utilisation spécifique à des fins d'alimentation animale ou de traitement industriel.

Agroécologie  |    |  Actu-Environnement.com
La Commission a autorisé l'importation et la mise sur le marché du colza génétiquement modifié GT73. Cette autorisation, valable pour dix ans et résultant d'une demande conduite par la société Monsanto, est limitée à l'utilisation spécifique des importations du colza génétiquement modifié à des fins d'alimentation animale ou de traitement industriel.

Le colza GT73 est le troisième produit (après le maïs NK603 en juillet 2004 et le maïs MON863 en août 2005) à avoir été évalué et approuvé depuis l'entrée en vigueur de la directive 2001/18/CE relative à la dissémination volontaire d'organismes génétiquement modifiés dans l'environnement.

Le colza GT73 a fait l'objet d'une évaluation approfondie des risques, préalable à la mise sur le marché, précise la commission soulignant qu'il a été évalué scientifiquement par l'Autorité alimentaire européenne de sécurité des aliments (AESA). En effet, en février 2004, l'AESA avait rendu son verdict : le colza GT73 est aussi sûr que le colza conventionnel et donc que la mise en marché de ce colza, destiné à la transformation industrielle pour l'alimentation animale, n'est pas susceptible d'avoir un effet nuisible sur la santé des animaux ou des êtres humains, ni sur l'environnement, dans le contexte où son utilisation est proposée.

En outre en juin 2004, le comité chargé de la réglementation n'avait pas pu atteindre la majorité qualifiée pour autoriser ce colza GT73. Il y avait eu 43 voix en faveur de l'autorisation (Belgique, République Tchèque, Finlande, France, Pays-Bas, Lettonie, Portugal, Slovaquie et Suède), 57 voix contre (l'Autriche, Chypre, le Danemark, l'Estonie, la Grèce, la Hongrie, l'Italie, Malte, la Lituanie, le Luxembourg, la Pologne, le Royaume-Uni), et 24 abstentions (Allemagne, Irlande, Espagne, Slovénie).

Après le passage au comité, et comme le Conseil de ministres n'a pas été en mesure de décider, la décision finale a finalement été prise par la Commission Européenne.

En 2004, Greenpeace avait été très critique à l'égard les conclusions de l'AESA sur l'absence de risque à placer le colza OGM GT73 sur le marché. Pour Greenpeace, l'AESA a été jusqu'à présent incapable de conduire une évaluation des risques transparente et concluante concernant les OGM. Le fait que les experts nationaux soient également impliqués au sein du panel OGM de l'AESA n'est certainement pas étranger à ce phénomène, avait t'il avertit.

En revanche, l'autorisation est complétée par une recommandation comportant une série de lignes directrices adressées à la société Monsanto sur les mesures à prendre en cas de dissémination accidentelle, le cas échéant. L'étiquetage devrait fournir également aux agriculteurs et aux consommateurs les informations dont ils ont besoin pour décider d'acheter ou non le produit. Une réglementation applicable aux produits commercialisés devrait garantir la traçabilité et la surveillance du produit une fois mis sur le marché.

Les procédures d'autorisations sont accordées pour chaque produit après évaluation de l'organisme génétiquement modifié en question au cas par cas, a tenu à préciser la commission, lors de l'annonce de cette nouvelle autorisation. Les demandes d'autorisation pour des produits qui ne répondent pas à tous les critères sont rejetées et continueront de l'être, ajoute t'elle.

L'utilisation du colza GT73, qui présente une tolérance à l'herbicide glyphosate, est déjà très répandue en Amérique du Nord. Il a été diffusé commercialement en 1995 au Canada et le Japon et l'Australie ont respectivement approuvé sa mise en culture 1995 et en 2003.
L'utilisation d'une huile raffinée produite à partir de colza GT73 a déjà été approuvée pour l'alimentation humaine, en 1997, dans l'UE sous une procédure simplifiée dite de ''réglementation des nouveaux aliments''.

La contamination par du colza transgénique est une cause d'inquiétude majeure en Europe car il peut très facilement se croiser avec des variétés sauvages. Les graines de colza, même si elles ne sont pas destinées à êtres plantés, peuvent parfaitement se disséminer dans l'environnement.

Il y a un an, The Institute of Science in Society de Londres, déclarait que la généralisation dans l'espace agricole de colzas génétiquement modifiés pour divers gènes de tolérance à des herbicides, va aboutir à une accumulation successive, de nature pyramidale, de ces divers gènes de tolérance à des herbicides, ce qui va amener la création de plantes qui vont alors se comporter comme des « mauvaises herbes » fertiles et qui vont être difficiles à éradiquer. Les colzas européens doivent garder leur état actuel, à l'abri des OGM, avant qu'une contamination génétique ne se montre irréversible et irrémédiable, avertissent t'ils.

Un OGM est défini par la réglementation européenne comme un organisme dont le matériel génétique a été modifié d'une manière qui ne s'effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle. Il s'agit des techniques de génie génétique qui permettent de transférer dans le patrimoine génétique d'un organisme un ou plusieurs gènes apportant une caractéristique nouvelle. Les techniques de génie génétique peuvent être appliquées aussi bien sur des organismes animaux ou végétaux que sur des micro-organismes. Les gènes introduits, du fait notamment de l'universalité du code génétique, peuvent provenir de n'importe quel organisme : virus, bactérie, levure, champignon, plante ou animal.

Réactions7 réactions à cet article

 
et les ecosystemes ?

bonjour!

ns savon ts q le principal risque des OGM n'est pas ds la plante elle meme, et seul le tps ns le dira si ca devait etre le cas.

ms il a ete observe experimentalement qu'ils ont des consequences sur les autres organismes qui les entourent.

d'abord, et pr reciter qques mots de l'article, personne ne peut garantir q les semances ne contamineront pas des cultures plus "classiques", non genetiquement modifiées... voir des pdts dits bio. au final, comment savoir le patrimoine genetique des pdts q l'on va consommer ? comment peut on ns dire qu'un ettiquetage ns garantira notre liberte de choix ?

ensuite, il a ete constate que ns ne pouvons pas lutter indefiniment contre la nature, ses herbes folles et ses virus. eradiquer un insecte, un virus ou une mauvaise herbe, c'est aussi ne laisser q des souches resistances qui donneront a moyen terme une race qui supporte le nouvel insecticide, le nouvel antibiotique ou le nouvel herbicide....il y a une demi mesure ds cette recherche d'amelioration de la vie, faudrait p'etre penser a ralentir un peu, non ?

reveur | 08 septembre 2005 à 17h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
imcompétence et irresponsabilité politique

Nous sommes contraints d'accepter l'écrasante machine de la consommation et du pouvoir, la concurrence pousse les rats de laboratoire (chercheur) a inventé mieux pour rendre plus compétitif les territoires entre eux sans prendre en compte l'évolution globale du monde. L'industrialisation/recherche cautionnait par les hommes politiques incapables de gérer dans la totalité de leurs affaires locales liées à leur fonction se laisse prendre dans l'effervescence de la modernité à tout prix. Ils prennent une décision au titre de leur représentation citoyenne et non aucune garantie des conséquences écologiques et humaines. Nous observons de plus en plus un dérèglement de la nature ou voire au retour du pouvoir naturel, et les hommes politiques continuent à espérer que les choses vont être mieux et que d'autres lendemains seront mieux, laissent la place aux illusions des hommes politiques qui pensent avant tout à gérer leur reproduction sociale de classe, parfaire leur paraître.......Nous sommes devant l'insconscience politique qui se trouve incapable de gérer une région, une nation, un pays et des pays.... Le nombre d'hommes politiques, leur niveau d'étude, leur programme politique devient insuffisant pour gérer des masses conscientes........Le changement d'échelle des politiques n'est qu'une alternative à s'éloigner des citoyens...La crédibité locale des hommes politiques est entachée. La fin des hommes politiques. Il faudrait que les hommes politiques soit mis en concurrence économique pour obtenir des résultats tangibles.

Zit

Zit | 09 septembre 2005 à 10h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Colza OGM

Incompétence et irresponsabilité des hommes qui nous gouvernent et de Monsanton!!!! Colza OGM dangereux!!!!

danilascar | 09 septembre 2005 à 18h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Rêveur pas si rêveur que celà

Titulaire d'un CS en environnement en milieu rural, militant LPO, j'affirme que rêveur à tout compris et que de nouvelles souches d'insectes résistantes apparaîtront, que des pans entiers de notre écosystème seront à jamais détruits et il me semble inéluctable qu'il y aura une mutation humanoïde mais à priori les grandes firmes made in USA et autre s'enfichent, à profits quand tu nous tiens!!!!! Crevons tous, la folie et le tout fric sont bien plus efficace que le nucléaire et que les conneries de certains individus se prétendant écolos mais plus soucieux de leur impact politique télévisuel que des vrais problèmes et les OGM sont autrement plus dangereux que tous les chasseurs de la planète réunis.

Ghislain | 09 septembre 2005 à 23h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Rêveur pas si rêveur que celà

un petit mot a propose des chasseurs (on sort un peu du sujet OGM ms tant pis, c l'occasion).
PK les chasseurs et les ecolos st-ils sans arret en conflit?
je pense simplement q tant q les ecolos et les chasseurs ne seront pas ds le meme camp, les politiciens dormiront tranquilles. juste pr rire, assemblez les voix electorales des verts et de chasse, peche, tradition...a mon avis y de quoi faire du bruit!
c sur qu'on imagine mal un bab avec une paquerette ds la bouche voter comme un chasseur, pinard ss le bras...et puis il y a peut etre des divergences plus politiques.......
ouais parce que des chasseurs FN en haute savoie par ex, c tres a la mode !!!

ms enfin, on deteste ts bouffer du poulet de batterie et on est (je pense ! ) ts d'accord pr dire qu'un faisan qui a vecu en plein nature et qui se prend un plomb, c qd meme mieux, au niveau alimentaire comme au niveau de l'ethique.
bon, certes je serais incapable de plomber un moineau, ms ds le concept, je suis pour la chasse (a nuancer, chasse a coure trash a mon gout, etc).................

reveur | 15 septembre 2005 à 09h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:imcompétence et irresponsabilité politique

il faudrait surtt des hommes politiq qui ne viennent pas ts du meme milieu, des memes ecoles, bref, d'un meme monde qui n'est pas le notre...n'avez jamais remarque q les "gens de la haute " (ce n'est pas une critiq mq je ne sais comment le dire autrement : les medecins, avocats, architectes eventuellement...) vivent, se marient et restent ensemble, au meme tite q les ouvriers ou les agriculteurs?
et bien pr moi, en politiq, c pareil. ils sortent ts du meme cocon, et peut q deja a 20 ans, ils ne comprenaient rien a leurs potes sorti d'un apprentissage ralant sur le manq de reconnaissance financiere de ses savoir-faire par ex....bref, j'ai vraiment la sensation qu'on est 2 voir 3 populations en 1 pays, fragmente par l'argent, et q des tres jeunes, l'intolerance et l'ignorance s'incruste entre nos......castes ?

reveur | 15 septembre 2005 à 09h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Colza OGM

connais tu seulement quelque chose sur les colza OGM. Connais tu les risques des OGm et aussi pourquoi on en cultive?

ql | 28 novembre 2006 à 15h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager