En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La commission européenne examine comment réviser le système d'échange de quotas d'émission

Face au défi que constitue le réchauffement climatique, la commission européenne a fixé son calendrier de révision du système d'échange de quotas d'émission dans l'Union européenne afin d'en faire un outil de lutte plus efficace.

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le changement climatique est le plus grave défi que doit relever l'humanité et le système d'échange des quotas d'émission est l'instrument le plus efficace pour y faire face, a indiqué Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l'environnement. De ce fait, la commission souhaite examiner maintenant comment le perfectionner et a adopté aujourd'hui une communication fixant un calendrier pour la révision du système d'échange de quotas d'émission dans l'Union européenne (SCEQE).

La révision visera à étendre le système d'échange des quotas d'émission à d'autres secteurs et à des gaz à effet de serre autres que le dioxyde de carbone. Il pourrait par exemple s'agir du protoxyde d'azote induit par la production d'ammoniaque et du méthane produit par les mines de charbon, indique l'institution européenne. Elle sera également l'occasion d'examiner les possibilités d'intégrer les petites installations tout en réduisant leurs coûts, mais aussi de préciser les types d'installations de combustion couverts par le système.

Indépendamment de l'exercice de révision, la Commission, le Conseil et le Parlement européen se sont déclarés favorables à l'inclusion du secteur de l'aviation dans le SCEQE. La Commission a donc l'intention d'élaborer une proposition législative spécifique sur cet aspect au cours des prochains mois.

La Commission souhaite également harmoniser le SCEQE, en ce qui concerne le type d'installations couvertes par l'échange des quotas d'émissions, y compris le traitement à appliquer aux nouveaux venus sur le marché et aux installations qui cessent leurs activités au cours d'une période d'échange et estime qu'il serait souhaitable de donner aux investisseurs une sécurité accrue, supérieure à la durée actuellement prévue par le système qui est de cinq ans. Une prévisibilité accrue ainsi qu'une plus grande harmonisation de la méthode de fixation du plafond et d'attribution des quotas d'émissions aux installations par les États membres seront les principaux points à réexaminer, indique le communiqué. La Commission envisage même de fixer un plafond unique à l'échelle de l'Union européenne après 2012.

Enfin, l'UE aborde dans sa communication* la question des liens à établir entre le SCEQE et les systèmes actuels ou potentiels de pays tiers, comme les systèmes d'échange d'émissions planifiés par les États du Nord-Est et de la Californie des États-Unis et par l'Australie.

Ces questions seront examinées avec les représentants des États membres, de l'industrie, des organisations non gouvernementales et des scientifiques dans le cadre du programme européen sur le changement climatique (PECC) qui devrait rendre son rapport le 30 juin 2007. Les modifications prendront effet en 2013 au début de la troisième période d'échange. Pour Stavros Dimas, meilleure sera la conception du système et plus il sera aisé pour les autres pays d'adopter des politiques similaires.


*http://ec.europa.eu/environment/climat/emission/review_en.htm

Réactions4 réactions à cet article

 
révision du système d'échange des quotas

bonjour!

l'association reboiser le sahara qalut cette initiative bien que notre Pays ne fait pas partie de l'UE
nous réagissons en notre qualité de société civle qui se propose de contribuer à la lutte contre le réchauffement de la planète sachant que cette lutte nécessite la mobilisation de tout un Monde et de tous les moyens
A+

A DAOUD | 16 novembre 2006 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:révision du système d'échange des quotas

Bonjour,

votre association a-t-elle un site internet afin de trouver plus de détails sur ses actions ?

Alex

Alex | 16 novembre 2006 à 13h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
encore des rustines

juste une remarque pas très constructive je dois l'avouer...

gérer les droits d'émissions c'est une bonne chose, mais peu importe qui l'emet, le CO2 se retrouve dans l'atmosphère et contribue au dérèglement du climat dont nous ne voyons pour l'instant que l'infime commencement

A quand une décision forte visant à réellement interdire les émissions !
on ne peut pas, c'est utopiste me répondrez vous...
arrêtons déjà d'utiliser nos voitures et de consommer des produits qui ont fait plus de 2000 km avant d'être consommés (ou gaspillés selon le point de vue).
il est peut-être encore temps des nous tirer de là...

nomis | 16 novembre 2006 à 16h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
système d'échange

bbonjour!

pour l'instant l'association ne dispose pas de site

les membres du bureau sont disposés à vous communiquer les renseigneme,ts ques jurez utiles
soit sur leur qualité ou sur l'objet de l'association à vous

A DAOUD | 18 novembre 2006 à 17h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager