En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Parc éolien offshore des Deux Côtes : ouverture du débat public

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Commission Particulière du Débat Public (CPDP) organise un débat public du 28 avril au 10 septembre 2010 (suspension entre le 13 et le 30 août), concernant le projet de parc éolien offshore, au large des côtes de la Somme et de la Seine-Maritime.

Porté par la Compagnie du Vent, filiale de GDF Suez, le projet de parc éolien en mer des Deux Côtes, situé à 14 km au large du Tréport et du Hourdel, devrait compter 140 éoliennes de 5 mégawatts (MW) chacune et générer une puissance totale de 700 MW. Il produirait environ 2,16 térawattheures chaque année.

Le projet représente un investissement d'1,8 milliard d'euros et a été déclaré d' ''intérêt national'' par le gouvernement. Il éviterait ''le rejet dans l'atmosphère de 2 millions de tonnes de CO2 chaque année'', selon la Compagnie du Vent. 2000 emplois pourraient être créés.

L'objectif du débat est ''d'informer le grand public sur le projet de parc éolien en mer des Deux Côtes, permettre à la population de s'exprimer sur l'opportunité du projet, ses objectifs et ses caractéristiques et éclairer le maître d'ouvrage sur les suites qu'il doit donner à son projet'', a précisé la CPDP.

Dans le cadre de ce débat, le public est invité à se prononcer sur deux questions : faut-il développer l'éolien en mer face aux côtes d'albâtre et picarde ? Si oui, à quelles conditions au vu des différents usages de la mer ? Le projet de parc éolien des Deux Côtes répond-il à ces enjeux et ces contraintes ?

Outre un site internet dédié au débat, 12 réunions publiques sont prévues pour que le public puisse s'informer et s'exprimer sur le projet notamment au Tréport, à Abbeville ou à Dieppe.

Réactions13 réactions à cet article

 
MENSONGES ! ! !

Sachant qu'une journée de transport aérien à travers le monde rejette plus de 6000 tonnes de CO2,faites un simple calcul.6000t x 365j=2190000t de CO2 oui 2 millions de tonnes de CO2 rejetaient rien que pour l'aviation civile et commerciale,à cela s'ajoute l'aviation militaire,rien que dans les airs.Avant Blériot,il n'y avait pas cette pollution......
2000 EMPLOIS:REVE ET UTOPIE ou promesse politicarde cela va ensemble.
Que l'on me prouve que l'éolien industriel crée des emplois durables par milliers! ! !C'est impossible et c'est français.....

kyrnos 43 | 29 avril 2010 à 05h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
une vrai fausse solution

Des éoliennes en pleine mer, que nous ne manquerons pas de voir de la plage et que, la nuit, nous ne pourrions oublier avec ces feux clignotants... Pourquoi-pas si cela garantissait un meilleur avenir énergétique avec ce matériel temporaire qui sera démantelé dans 25 ans... D'autres énergies marines sont disponibles, courants et houle, moins agressives que ces 14O bases de bétons-armé de 11OO tonnes qu'il faudra enfouir dans le fond marin fragile et qui y restera à jamais ... il faudra également creuser des tranchées pour enfouir tous les cables, donc des tonnes de sédiments qui risquent d'étouffer la faune et la flore... Face aux Sables d'olonne 12O éoliennes, sur la Côte sauvage du Croisic 12+80+100 = 192 éoliennes en 3 Parcs éoliens, et ce n'est que le début de cette invasion qui ne réglera pas forcement le problème, car il faudra bien une autre source d'énergie pour palier aux manques de vents... ne pourrions attendre un peu afin de profiter des solutions actuellement à l'étude

Triton | 29 avril 2010 à 08h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Soyez réalistes

Je ne vois pas trop le rapport avec l'aviation et le CO2 mais bon...
Il faut être responsable de ses actes, c'est facile de dire que les éoliennes ça sert à rien, les panneaux solaires ça pollue pour les produire, les barrages détruisent la nature, les centrales thermiques polluent et les centrales nucléaires produisent des déchets ingérables. Mais on est tous responsables de ça en tant que consommateur, il faut bien produire cette électricité indispensable !

Perso je préfère les énergies renouvables aux centrales thermiques et nucléaires. L'éolien n'est pas une solution miracle à nos problèmes, mais cette énergie est capable de subvenir à au moins 25% de nos besoins si on arrête de se chauffer avec des grilles pains et d'acheter des ecran plats 45" de 300W... Un avenir 100% n'est pas une utopie et est réalisable avec les technologie actuelles (éolien, solaire PV, solare thermique, hydraulique, géothermie, biomasse...), mais c'est surtout un problème politique en France, le nucléaire est bien implanté !

Pour ce qui est des emplois, 10 000 personnes travaillent actuellement pour l'éolien, et il y en aura 60 000 en 2020, ce n'est pas rien. D'accord il n'y a pas de constructeur en France (faute au gouvernement), mais tout le développement, la contruction, l'exploitation génère énormément d'emplois durables !

Laurent | 29 avril 2010 à 12h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:une vrai fausse solution

L'argument du : "on attends, y a peut être mieux bientot" me fait un peu rire. C'est facile à dire et on continue de regarder sa télé dans son canapé sans agir sur de réels problème qui nous concernent maintenant !

Contrairement à ce que l'on pense, demandez à des spécialistes en biologie marine, les fonds marins sableux (là ou sont installés les éoliennes) sont morts au niveau de la vie marine. Pour que la vie se développe, il faut un support solide (exemple de la conchyliculture),le fait d'enfouir des récifs artificiel va créer tout un écosystème et devenir une véritable nurserie à poissons ce qui est un plus pour la pèche.
Cela ne m'étonnerais pas que l'on classe ces zones en tant que réserve dans quelques années car il y aura une grande diversité alors qu'il n'y avait rien avant ! Ensuite l'installation n'est pas provisoire, l'éolienne dure 25 ans car c'est sa durée de vie, mais après on gardera les fondations pour en remettre une nouvelle série pour 25 ans... D'ici là, la faune sous marine se sera très bien développée et les fondations seront recouvertes des récifs et coraux les rendant invisibles...

Laurent | 29 avril 2010 à 12h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 
obscurantisme

il n'y a pas de rapport et il n'y a pas non plus d'arguments ,les anti éoliens sont une minorité aux arguments douteux ,les éoliennes rencontrent en France une hostilité absurde qui n'a pas lieu d'être ,dans d'autres pays on se pose moins de questions et on avance ,c'est insupportable!

lionel | 29 avril 2010 à 14h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vive le vent !

Oui, cent fois, mille fois, dix mille fois oui !
Les éoliennes ne sont jamais que les descendantes des moulins à vent, inventés au VIIème siècle et qui se sont développés partout en France à partir du XIème siècle mais surtout à partir du XIVème siècle. Si on avait continué a s'en servir, nous ne serions pas aujourd'hui confrontés à la catastrophe écologique que nous connaissons.
En plus, les énergies fossiles comme le pétrole, l'uranium, le gaz naturel… sont en voie d'épuisement : il va bien falloir trouver autre chose ou s'éclairer à la bougie !
Il faut donc mettre des éoliennes partout où on peut (et du photovoltaïque, de l'hydraulique…).
Être contre les éoliennes, c'est être passéiste : un peu de discernement que diable si on veut que l'espèce humaine survive.
En fait le choix est simple : éolienne ou bombe atomique ? Car le civil sert de paravent au militaire. Vous voulez quoi : une troisième guerre mondiale et faire exploser la planète ?
Assez de faux écologisme et d'arguments qui ne tiennent pas debout ! Toute civilisation crée forcément des pollutions : que ceux qui n'ont pas encore compris cela retournent à l'âge de pierre et à la maternelle ! Nous ne sommes qu'à l'aube d'une l'humanité nouvelle plus intelligente mais on n'a pas encore appris à éradiquer un passé masochiste et assassin ainsi que la peur de l'avenir ! On est là pour vivre : c'est clair non ?

Jean-Michel | 03 mai 2010 à 20h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vivé EOL !

Bonjour,
Au Tréport les anti éolien ont mis un énorme panneau publicitaire disant que des éoliennes créeraient du chômage chez les marins pêcheurs et feraient fuir le tourisme. Alors je suis allé à Penly (à 15 kms à vol d'oiseau) voir la centrale nucléaire... ! Mais c'est vrai que ça c'est magnifique dans le paysage et que ça ne génère que quelques petits déchets qu'on sait parfaitement gérer. D'ailleurs à Hiroshima, la bombe était composée de vent, on ne répètera jamais assez les dangers de l'éolien sur l'environnement (comme l'épuisement des ressources en air)... alors que le nucléaire, franchement, c'est magnifique.
L'association anti éolien a été dirigée par un ancien d'EDF... et les pêcheurs se font manipuler !
VIVE L'éolien : 0 risque, 0 émission, 0 pollution, inépuisable, propre et silencieux ; et certainement beaucoup mmoint laid qu'une saleté de centrale nucléaire ! ! !

davidlemersois | 17 mai 2010 à 18h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
des éoliennes sur la côte picarde un sacrilége

mesdames messieurs il faut vivre sur le bords de mer pour comprendre et apprécier ce paysage une personne qui vient en vancances ou qui est de la ville ne peut comprendre les enjeux qu'il existe sur ces territoires et sur ces biotopes car il le vit de maniére périodique et non toute l'année
mais a-t-on réfléchis quant a mettre des éoliennes offshores au manifestation naturelles de la mer c'est à dire les tempétes quipeuvent être violente sur nos côtes d'ou le probléme de l'érosion des falaises et du cordon littoral est-ce qu'une éolienne sera capable d'affronter des marées de 120 avec des déferlentes trés puissantes on en parle même pas quant aux visions statique du projet cela ne refléte pas du tout la réalité une éolienne quels soiy terrestre ou offshore les pales tournent ou autrement je ne vois pas l'utilité et pourquoi on a pas essayé de mettre une éolienne témoin juste pour voir comment cela se passe en mer avec des caméras en mer et en l'air je blague ce n'est pas drole il faut être conscient la mer et un élément que l'homme n'a jamais réussit a dompter comment vas se passer rien que l'installation car la mer n'est pas d'humeur calm tous les jours et quand elle se réveille messieurs les constructeurs et installateur je vous souhaite bon courage et faite attention car vous êtes dans une zone ou des quantité de bombe des 2 guerres reste encore intact donc il va falloir engager une équipe spéciale pour déminer le terrain le projet risque de prendre plus de temps que prévu et vous couter un maximum d'argent vous me direr edf suez a de la ressource allé bon vent

picarde | 06 juin 2010 à 16h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Anti-tout

En France on est trop facilement anti-tout. On ne veut pas d'éoliennes, ni de grands projets solaires, et encore moins de nucléaire (sauf EDF et l'Etat), et on veut du courant, et surtout pas de coupures. A ne vouloir de rien, on fonce dans le mur. Regardez ce qui s'est fait au Danemark entre autre, ces projtes tiennent la route, parfaitement. Sachez Picarde, que la compagnie du vent (dont je ne fais pas partie je précise) mettra tout en œuvre pour que le parc 'tienne la route'. On peut aller sur la Lune et envoyer des sondes à l'autre bout du système solaire, donc faire tenir qqes éoliennes en mer !!! Ce type de projet est entre autre une aubaine pour les ressources halieutiques, les oiseaux ne sont pas aveugles et savent éviter les éoliennes. Vous me direz que parfois 1 ou 2 se font avoir. C'est vrai. Mais combien d'oiseaux tués chaque année sur les routes par les voitures, par les lignes électriques, par les immeubles (et oui, certains foncent dedans). Je vous le dis : des dizaines de milliers. Et pourtant vous avez une voiture, vous utilisez du courant, et on continue à construire des immeubles ! Mais continuer à râler, vous arrêterez quand une centrale nucléaire pétera pas trop loin de chez vous.
Séb

Sébastien | 10 septembre 2010 à 10h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:une vrai fausse solution

C'est cela, c'est cela, attendons, attendons encore, faisons des études, des comités théodules, réfléchissons à la fusion nucléaire, repoussons au lendemain les solutions aux problèmes énergétiques d'aujourd'hui. Après tout, nous ne serons plus là; alors quelle importance, n'est-ce pas ! Des poissons qui seront étouffés par les sédiments !! Quelle ineptie. Je vous l'apprends peut être; un poisson ça nage, ils seront certes déplacés par le chantier, mais reviendrons ensuite coloniser les lieux et se multiplier sur les récifs artificiels crées aux pieds des éoliennes, au sein desquelles la pêche sera en plus possible.
A moins que l'on attende, oui, c'est vrai, attendons encore.

Sébastien | 10 septembre 2010 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Anti-tout

tu a raison a 100% moi je suis pour sauvez la planète . toute a l'heure j'ai entendu dire qu'il falait les mettres ailleurs pourquoi pas mai ou ?! apres sa sera des autres personne qui seront pas content alors que sa gene en rien . Personellement je pense que c'est une très bonne idée et qui faut les mettre en mer si il peuvent le faire c'est cool . Les autre pays se sont tous lancer dans ces projets en chine il fonctionne deja . ALORS LES FRANCAIS ANTI TOUT ET KE SA NE CHANGE RIEN A LEUR VIE TAISEZ VOUS UN PEU ET LAISSER LES FRANCAIS KI VEULE EVOLUE

silhent3869 | 10 septembre 2010 à 21h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Anti-tout

C'est ce qu'on appelle le syndrome NIMBY, particulièrement dvpé chez nous autres Gaulois. Not In My Backard : littérallement pas dans mon jardin, en gros pas chez moi. Je veux bien consommer et jeter 300 kg d'ordures par an, mais je ne veux pas de déchetterie ou de centre de stockage près de chez moi. Je veux bien prendre l'autoroute ou le train, mais je ne veux pas qu'il passe à proximité de chez moi. Je veux consommer du courant, mais je ne veux pas de centrale nucléaire, ni d'éoline, ni de projets solaires près de chez moi. Je sui spour qu'on développe tout cela, mais ailleurs, chez le voisin. Lequel comme tu le soulignes, dira la même chose. Et à force, dans ce pays qui se meurre écono-écologiquement, ... on ne fait rien. A part le nucléaire, qui passe quand même en force, le lobby en question étant très fortement infiltré au sein du pouvoir !
Ce qui est dommage aussi, c'est que le sgens râlent même quand c'est positif pour eux; cf les pêcheurs pour qui la mise en place d'éoliennes offshore va permettre de créer des récifs artificiels où le spoissons seront à l'abri et pourront se développer bcp plus sereinement et cela participera à reconstituer les stocks. Partcipera, je n'ai pas dit que c'est la panacée. Mais non, les gars râlent de peur de ... on ne sait pas trop en fait. Eux non plus.
Et c'est pas là de changer, c'est ça le plus triste.
Seb

Seb | 13 septembre 2010 à 12h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Vivé EOL !

Eh oui, EDF fait tout pour faire capoter les projets d'énergie renouvelable, tant que c'est les autres. Ils développent tranquillement les leur et font tout pour empêcher les autres d'avancer. Ca ira mieux quand ce sera leur propre parc éolien offshore. Du genre de celui que le gouvernement va tenter de leur offrir sur un plateau avec le prochain appel d'offre qui a été annoncé. Un projet pour EDF, un pour Suez, les autres, circulez, y'a rien à voir
Seb

Seb | 13 septembre 2010 à 12h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager