En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

GDF inaugure six nouvelles éoliennes au sein du parc du Haut des ailes

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Six éoliennes ont été inaugurées hier par Erelia, filiale de Gaz de France en Meurthe et Moselle. Elles complètent les seize déjà existantes du parc éolien du Haut des ailes, situé sur les communautés de communes de la Vezouze et du Pays des étangs.

Ce parc éolien est une ancienne propriété d'Erelia, qui avait vendu 95 % de ses parts à GDF en octobre 2007.

Les six nouvelles éoliennes, construites en 2007, ont été mises en service à la fin du mois de mars 2008. Selon Gaz de France, le parc compte désormais 22 éoliennes d'une puissance totale de 44 MW.

Gaz de France, qui produisait 140 MW d'électricité éolienne en France fin 2007, a indiqué dans un communiqué qu'il voulait détenir, à l'horizon de 2012, des centrales de production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelable totalisant 20 % de la capacité électrique du Groupe en Europe, dont 2.000 MW d'installations éoliennes, en privilégiant le développement dans l'éolien terrestre.

Réactions2 réactions à cet article

 
Eoliennes:illusion onéreuse

Les éoliennes dans la perspective de leurs propres partisants ne pourront produire que (environ)10 °/° de l'électricité française.
Qui est à l'origine de 6 °/° des gaz à effet de serre.
Toutes ces machines ne feront économiser que 0,6 °/° des GAS.

Mais 10000 éoliennes c'est 1 tous les 55 KM2 en moyenne,ou tous les 7 à 8 KM.,donc bien daventage dans les sites magnifiques où on les place.
Le paysage français a aussi une valeur économique,voir les recettes du tourisme.Sans même évoquer sa valeur historique et esthétique,fondamentale pour notre culture.

naturel | 22 juin 2008 à 23h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Eoliennes:illusion onéreuse

C'est même encore pire pour la France: car on a assez d'électricité sans les éoliennes. En installer, alors qu'elles ne fonctionnent que 18% du temps, c'est ajouter des gaz à effet de serre par les centrales à turbines à gaz qu'il faudra construire pas trop loin pour produire les 82% du temps restant!

Que faire d'une électricité qui apparaît à temps et à contre-temps (rappelons-nous la grande panne venue de l'Allemagne du Nord; ne s'agissait-il pas d'une disjonction du réseau face à un afflux soudain et ponctuel de courant éolien inattendu).

klug | 15 février 2009 à 19h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager