Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sept nouvelles aires protégées françaises inscrites sur la liste verte mondiale de l'UICN

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Sept nouvelles aires protégées françaises inscrites sur la liste verte mondiale de l'UICN

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a annoncé l'inscription de sept nouveaux sites français sur la liste verte mondiale des aires protégées. La France compte aujourd'hui le plus grand nombre de sites inscrits sur la liste verte « avec 22 sites sur 59 dans le monde », souligne l'UICN.

Les sept sites labellisés sont la réserve naturelle nationale de la Montagne Sainte-Victoire (Bouches-du-Rhône), le domaine de la Tour du Valat (Bouches-du-Rhône) et le bassin du Drugeon (site Natura 2000 - Doubs). Auxquels s'ajoutent deux sites représentant six réserves naturelles nationales de Haute Savoie (Contamines-Montjoie, Aiguilles Rouges, Passy, Sixt-Passy, Carlaveyron, Vallon de Bérard). Figurent aussi les deux réserves biologiques dirigées, celle du littoral de Saint-Philippe et celle des forêts de bois de couleur des bas à La Réunion. Et enfin, les marais des basses vallées de l'Essonne et de la Juine (Essonne).

Les 22 sites français qui figurent sur cette liste sont reconnus au niveau international « pour leur bonne gouvernance, leur planification solide, leur gestion efficace et leurs résultats obtenus pour la conservation de la nature ».

Réactions2 réactions à cet article

 

Je suis mitigé. D'un côté, la sacralisation de ces zones assurent une résilience à la biodiversité dans le sens où, si l'humain disparaît demain, ces ilots permettront une reconquête rapide. Ainsi la destruction d'habitat n'est pas irréversible. D'un autre côté ça entérine la séparation entre l'homme et la nature. Dans ma génération déjà, le rapport à la nature ne se fait plus qu'indirectement, à travers les livres d'enfants ou les chansons... (hormis le chat et le pigeon peut être).
Mon coloc qui a 20 ans a beau connaître Joe Dassin par coeur, il serait bien incapable de reconnaître une églantine pour en faire un bouquet. Dans ma génération c'est pareil.

bIBU | 23 avril 2021 à 11h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

si on arrive à une situation idiote comme celle des prés salés près du mont st Michel, ou des écolos (ils deviennent de moins en moins intelligents ceux-ci) veulent bien des moutons mais pas de la bergerie, et le juge qui opine, c'est pas lui qui fait les lois mais les applique.
Il serait temps de ne pas revenir sur des droits d'usage multicentenaires, après tout ce ne sont pas les très anciennes habitudes qui tuent la planète, mais nos détestables époques modernes de croire que tout vous appartient.
Ben non c'est pas parce que tu vis enfermé dans 100 m2 sans jardin, c'est ton choix, que les milliers d'ha du mont sont à toi et que tes moyens de transports te permettent d'y aller, tu n'y est que touriste.
Commencer par sauver votre univers comme cette infecte ligne de train qui remonte à Roissy massacrant des terrains potagers, des jardins publics, des platanes centenaires, ça sera plus utile à la planète.

pemmore | 23 avril 2021 à 12h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France