En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Antilles : Cap 21 propose de soutenir les agriculteurs victimes du chlordécone

Aménagement  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le parti politique présidé par Corinne Lepage Cap 21 propose de soutenir les agriculteurs victimes de la pollution des sols par le chlordécone aux Antilles, indique un communiqué. Le chlordecone est un pesticide organochloré interdit en 1993 et utilisé notamment aux Antilles. Le 2 octobre, indique le parti politique, Léon Rella, un agriculteur à Goyave (Guadeloupe) sera contraint de vendre ses terres au plus offrant et d'abandonner son outil de travail. D'après Cap 21, l'agriculteur ne peut plus cultiver ses 15 ha de terres depuis 2002, date à laquelle on a détecté qu'elles étaient contaminées par le chlordécone.
Benoît Chauvin, responsable Antilles de Cap 21 en appelle au soutien du Ministre de l'Agriculture qui a qualifié la situation de très grave et à l'implication de la région Guadeloupe pour éviter la mort économique de Léon Rella et pour proposer une solution pérenne aux agriculteurs dans son cas, souligne le communiqué.
Cap 21 propose la création d'un fonds de soutien aux agriculteurs victimes de la pollution au chlordécone. Ce fonds pourrait servir de caution auprès du système bancaire et financer des bonifications d'intérêt, de façon à permettre aux agriculteurs antillais de repartir sur de nouvelles bases, poursuit Cap 21.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…