En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Arctique face au défi du réchauffement climatique

À l'heure où le réchauffement climatique s'intensifie, l'Arctique est en passe de devenir un enjeu stratégique et économique majeur. Le glaciologue Olav Orheim est revenu sur les défis qui attendent la région ces prochaines décennies.

Gouvernance  |    |  Marie Bernard Actu-Environnement.com
   
L'Arctique face au défi du réchauffement climatique
   
Depuis plusieurs années nous avons vu évoluer le réchauffement climatique en Arctique et ce réchauffement s'accélère (…). Si nous savons qu'une augmentation de la température de l'ordre de 2°C est supportable pour l'avoir déjà vécu, nous allons aujourd'hui vers des territoires inconnus, a alerté le glaciologue Olav Orheim, à l'occasion d'une conférence consacrée à l'Arctique et qui s'est déroulée au Palais de la Découverte de Paris, le vendredi 17 octobre.

Le scientifique norvégien s'est plus particulièrement penché sur le cas du Svalbard, l'une des régions les plus au nord de la planète. Plus connu en France sous le nom de Spitzberg, le Svalbard se situe en effet à seulement 1.300km du pôle et les 2/3 de son territoire sont recouverts de glaciers. Or, explique Olav Orheim, malgré sa position géographique privilégiée, cette région dont le climat était jusqu'ici arctique, connaît de premiers signes de réchauffement. C'est ce que prouve par exemple, l'apparition récente sur son territoire de nouvelles espèces venues du sud.

Pire encore en Arctique, la banquise dont la surface représentait environ 8 millions de km2 en 1979 est passée à 4 millions de km2 en 2008 provoquant une augmentation du niveau de la mer de l'ordre de 2 à 3 mm par an. Les prévisions concernant cette augmentation seraient par ailleurs plus basses que la réalité, estime le scientifique. Le mécanisme d'amplification ayant été sous-estimé, selon lui.

Enfin, la libération du méthane du permafrost inquiète plus particulièrement Olav Orheim. Bien que les émissions soient quantitativement moins importantes que celles du CO2, le méthane a un pouvoir réchauffant plus important. Par ailleurs, on ne peut pas arrêter sa diffusion.

Les prochains défis de l'Arctique

La communauté scientifique présage que le bouleversement climatique va amener le Grand nord à représenter un enjeu stratégique et économique important, dans les prochaines décennies.

En Arctique, le réchauffement entraînera en premier lieu, une modification des activités économiques telle que l'essor de la pêche ou encore de l'agriculture.

Dans un même temps, la fonte des glaces liée au réchauffement laisse entrevoir l'ouverture de certains passages maritimes, jusqu'ici difficilement navigables. L'accès au pétrole sera alors facilité. On pense en effet, qu'en dehors du Moyen-Orient, l'Arctique dispose des plus grandes réserves de pétrole inexploitées, indique Olav Orheim.

D'autres défis se révéleront plus inquiétants, comme l'affluence des touristes et des navigateurs qui vont être de plus en plus nombreux à vouloir se rendre au pôle nord . Nous devons répondre à certaines questions avant de laisser passer tous ces gens sur le territoire arctique, qui jusqu'ici n'accueille que des chercheurs, des scientifiques ou simplement des habitants .

Réactions21 réactions à cet article

 
regardez le ciel sur la photo

Chaque fois que paraît un article sur la fonde de la banquise, prenez le temps de regarder attentivement le ciel figurant sur la photo qui illustre l'article. Immanquablement des nuages provoqués par le trop fort trafic aérien, les cordons avionneux, y sont présents. Ce ceux eux qui provoquent l'accélération de la fonte de la banquise, gâchent le ciel de votre lieu de résidence ainsi que celui de vos lieux de vacances. N'hésitez-pas à me demander plus de précisions.

cielnature | 25 octobre 2008 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Observations concernant la fonte de la banquise

La superficie de la banquise arctique, en 20ans, a diminué de moitié. Tous les clignotants d'alarme concernant le réchauffement et la dégradation de l'environnement sont au rouge. Inutile de rajouter des absurdités, telle que celle, récurrente hélas, contenue dans cet article : la fonte de la banquise arctique, a elle seule, provoquerait une élévation du niveau des océans de 2 à 3 mm par an (soit environ 5cm en 20 ans!). Je voudrais que le -ou les- auteur(s) m'explique(nt)comment la fonte de glaces FLOTTANTES peut faire monter le niveau de l'eau du récipient, ne serait-ce que de quelques µm!! Ce genre d'assertion risque de décribiliser totalement des informùations par ailleurs exactes et alarmantes, et de donner des arguments aux "négateurs". C'est désolant!

Kerkelen | 30 octobre 2008 à 15h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Observations concernant la fonte de la banquise

Il y a bien une élévation même infime du niveau des océans du fait de la fonte de glace flotante. Cependant, ce n'est pas la cause première de la montée des eaux...
Cette élévation est due à la différence de densité volumétrique entre la glace de la banquise et celle de l'eau de mer.

terre de fou | 30 octobre 2008 à 17h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Observations concernant la fonte de la banqu

Merci pour la réponse à mes "observations", mais pas d'accord du tout!("différence de densité volumétrique..."). La fonte de 10 ou 100 mille km3 de banquise ne ferait pas varier le niveau de l'océan d'un mm. C'est de la physique élémentaire! Par contre, la disparition de la banquise entraine une forte diminution de l'albédo, d'ou un fort réchauffement des eaux de surface; ce qui provoque, effectivement, une expansion thermique des eaux : Donc élévation du niveau. C'est un exemple des trop nombreuses rétroactions positives qu'un petit réchauffement initial déclenche. Hélas!

Georges Ker | 30 octobre 2008 à 20h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Observations concernant la fonte de la ba

la fonte de la banquise terrestre, ça vous parle ou pas du tout ...

tombour | 31 octobre 2008 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 
on va continuer

la fonte de la banquise va permettre d'exploiter du pétrole jusque là inexploitable économiquement. Super, cette fois c'est sûr on va dans le mur.

tombour | 31 octobre 2008 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 
De l'art de la manipulation mentale des ignorants.

Je viens de lire cet "article" et les commentaires...
Il est inconstable que les tenants du GIEC savent manipuler l'opinion et les esprits des ignorants.
1) En science on ne peut pas comparer une année (1979) avec une autre (2008). Mais en science on compare une moyenne (sur 30 ou 20 ans, hors la dernière décade, donc entre 1968 (1978) et 1998) avec l'année en question 2008. Et uniquement pour savoir si cette année (2008) rentre dans la moyenne ou non, ensuite ou calcul l'écart type (à la moyenne) pour savoir si c'est un phnéomène normal ou non. Ce que cet article ne fait pas du tout.
2) Les variations de la superficie de la banquise sont saisonnières (et oui la banquise fond en été des 2/3) puiqu'elle passe de 15 à 5 millions de km2. Et cela sans chamgement de volume des océans.
3) Il est donc facile de faire croire à des pertes de grandes quantités de banquise quand on parle tantôt de l'été , tantôt de l'hiver... Ainsi l'année 2007 est reconnue comme étant une catastrophe pour la banquise (wwf et greenpeace nous ont assez rabattus les oreilles avec ça), mais l'année 2008... Pas un mot, ben oui, puisqu'en 2008 la banquise étaient plus grande que la normal
4) Contrairement a ce que certains disent , la banquise terrestre cela n'existent pas. La banquise (sea ice) est de l'eau de mer gélée.
5) Contrairement à ce qui est dis aussi, l'arctique se refroidit fortement. Ceci est nettement visible sur le Groënland et l'antarctique = augmentation de la masse de glace = plus de poids = vitesse accrue des glaciers; principe de fluide visqueux et solifluxion; les glaciers ne "coulent" pas sur un film d'eau lubrifiant la roche
Et pour l'antarctique aussi (très visiable au niveau des inlandsis qui s'étendent de plus en plus en mer et de la banquise qui augmente sa superficie.

Daniel | 04 novembre 2008 à 11h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:De l'art de la manipulation mentale des ignora.

de l'art de nier l'evidence qui confine a la bétise!! l'etendue de la banquise en 2008 etait peut etre plus importante mais la couche de glace beaucoup plus fine ,il y a donc au moins 2 personnes ici bas(claude et daniel) qui pensent que le réchauffement climatique n'existe pas..

lionel gaulier | 04 novembre 2008 à 22h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:De l'art de la manipulation mentale des ign.

De l'art de ne rien connaitre aux données scientifiques.

Au avez vous lu monsieur que la banquise est plus fine à cause du réchauffement climatique??? Dans un rapport de wwf, dans les médias???
La réalité est qu'aucune données scientifiques ne montrent cela, bien au contraire. Je vous renvoie à la lecture des articles en glaciologie et climatologie (si vous savez lire l'anglais cela s'entend).

Il y a dans l'atlantique nord un phénomène connu scientifiquement identique à celui d'el nino, ce phénomène ce nomme "Oscillation Atlantique Nord". En avez vous seulement entendue parlé une seule fois dans vos chers média pro-écolo ou le wwf ou greenpeace. Jamais bien entendu!!! Et pour cause, cette NAO (en anglais dans le texte, mdr) est responsable de la diminution de la banquise en 2007, et de sa relative diminution en épaisseur en 2008...

Il n'y a aucune évidence. Jamais d'évidence en science, rien que des faits interprétables.
Quand on ne connait rien au science (comme vous) on s'abstient de discuter, et on écoute, et on apprend la réalité par les scientifiques (dont je fais parti).
Ensuite, je n'ai jamais dis que le réchauffement climatique n'existe pas (au avez vous lu cela dans mes écrit, retournez donc apprendre à lire à l'école primaire...), mais je fais partis des milleirs de chercheurs dans le monde qui pense que la théorie du GIEC est totalement fausse. Et pour plusieurs raisons simples:
1) les modèles numériques du GIEC ne correspondent pas du tout à la réalité des mesures physico-chimiques réalisées dans le monde.
Bref, ce ne sont que des modèles numériques sans aucun fondement théorique. ces modèles sont des équations différentielles couplées. Hors plusieurs physiciens de très haut niveau disent que ces équations sont insolubles. Hors le GIEC réussi à les résoudrent en simplifiant les données (pas de soleil, pas de CH4 qui devient du CO2, pas de el nino, pas de NAO...), tout est basé sur le CO2 (exit le climat...) mdr.
Même le physicien ZAGONI (rapporteur des premiers rapport du GIEC, a changé de clan, ainsi que beaucoup d'autre = pétition de l'orégon).
2) Les quantités de CO2 libérées par l'homme ne représentent que que 3 Gt de carbone pour un stock total dans la biosphère de 42 000 Gt. Et que pour 1 CO2 dans l'air , 50 sont stockés dans les océans. Ce qui fait que pour doubler la quantité de CO2 dans l'air il faudra doubler celle des océans. Hors cela dépasse le stock totale de Carbone de la planête. Ah les GIEC et greenpeace ont oublié de vous dire cela, c'est balot de leur part, hein.
3) Le rôle du soleil (principal et majeur moteur de la variation climatique de notre planête depuis 4,5 milliard d'année) n'est pas du tout pris en compte dans les modèles du GIEC.

Je vous pose donc la question: Sur quoi basez vous vos "certitudes et vos évidences"???
La plus grande bétise est de croire sans savoir.
"Celui qui ne sait pas est un idiot, celui qui sait et ne dis rien est un assassin".

daniel | 05 novembre 2008 à 11h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:De l'art de la manipulation mentale des .

celui qui croit savoir et qui se trompe et un idiot doublé d'un assassin ,c'est grace a des gens comme vous que les etats unis a pu bloquer les accords sur le climat pendant autant d'années ,je n'ai que faire de vos leçons mais j'espére que vous avez raison ce qui m'etonnerai fort

lionel | 06 novembre 2008 à 00h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:De l'art de la manipulation mentale d.

Bonjour Monsieur Lionel.

C'est justement parceque "vous n'avez que faire de mes leçons" (et celles des autres scientifiques sérieux) que vous êtes si manipulable.

Danton disait " Après le pain, l’éducation est le premier besoin d’un peuple". Il semblerait bien que l'éducation est été raté chez vous Monsieur.
L'éducation c'est apprendre des connaissances, certes, mais aussi être objectif. Les sciences apprennent à n'avoir jamais de certitude et toujours tout remmetre en question. Lavoisier a remis question la théorie du Flugiston et a découvert le principe de transformation chimique, Galilée et Copernic ont remis en question la théorie héliocentriste religieuse, Einstein a remis en question le théorie de l'Ether, et a découvert la relativité générale...
Et vous vous ne remmettez rien en question. Pire, quand des scientifiques vous informent que la théorie en cours est fausse et ne correspond pas aux mesures réelles effectuées, vous vous obstinez à croire ce que les écolo vous disent !!!
Pourquoi cette réaction, quel pouvoir les ONG ont-elles sur vous pour que vous refusiez d'écouter, de lire et de vous faire une opinion propre de manière objective??
Ou alors est-ce simplement de la vraie fainéantise, un refus total de faire un travail d'information objectif.
Avez vous recherchez les info sur Zagoni, Lindzen, Zichichi, feu Marcel Leroux (climatologue francais reconnu internaionalement par ses pairs)...

En conclusion: Vous êtes un idiot de ne vouloir entendre qu'un seul son de cloche, au lieu de vous faire une opinion propre en fonction des différentes théories et position scientifiques.

Petit plus: Les statuts du GIEC sont clairement positionnés pro-réchauffement anthropique, et refuse de ce fait toute autre origine du réchauffement. Lisez les (ce que vous n'avez surement jamais fait):
"Le GIEC a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les fondements scientifiques des risques liés au changement climatique d’origine HUMAINE [...]".

Au plaisir de lire votre prose, elle me fait bien rire.

Daniel | 06 novembre 2008 à 09h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:De l'art de la manipulation mental.

les nouvelles aventures du professeur Tournesol (et d'autres scientifiques "sérieux") contre la secte des ong " ecolos" et du grand méchant giec qui manipule la population mondiale, dans quel but?Vous le saurez en lisant "on a marché sur la tête"son dernier ouvrage paru aux editions "secoué du bocal"

lionel gaulier | 06 novembre 2008 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:De l'art de la manipulation men.

Rebonjour Monsieur.

Tiens au passage je souligne votre manque total de politesse, comme je le disais votre éducation est a refaire.

Ensuite, votre histoire est nulle, vous n'avez aucun arguments sérieux à m'opposer. Juste une prose ridicule qui démontre bien la vacuité de vos propos et l'incommensurable profondeur de votre ignorance des mécanismes du climat.

Et pour répondre a votre question:
"contre la secte des ong " ecolos" et du grand méchant giec qui manipule la population mondiale, dans quel but?"
la réponse est très simple, cela s'appelle la Décroissance. Et pour vous en rendre compte (si vous savez lire, ce dont je doute très fortement , puisque que vous avez répondu si promptement à mon dernier sans même avoir pris le soin de vérifier les info que je vous donne...) je vous invite à lire ce petit papier sur le dernier rapport du WWF (édifiant):
" novembre 2008 (LPAC) — Alors que la planète subit une chute drastique de la production de biens indispensables au maintien de sa population, le Fonds mondial pour la nature (anciennement World Wildlife Fund) a publié le 29 octobre son Rapport Planète vivante (Living Planet Report 2008), affirmant que, puisque « les besoins des hommes en nourriture, eau, énergie et matériaux » représentent la plus grande menace pour la biodiversité, la consommation humaine devrait être réduite d’au moins 30% — pour commencer.

Selon ce rapport, plus des trois quarts de la population mondiale vivent dans des pays dont la consommation dépasse leur bio-capacité (exprimée sous forme d’« empreinte écologique »). Les auteurs en viennent à demander la « réduction de la population, de la consommation individuelle et des ressources utilisées ou des déchets émis pour produire des biens et des services ». Pour la première fois, le WWF s’en prend même à la consommation d’eau.

Ce rapport, dont les recommandations, si elles étaient appliquées, conduiraient à la mort de centaines de milliers d’hommes, a été co-rédigé par des membres de la Société zoologique de Londres. A l’origine du WWF, on trouve le prince Bernard des Pays-Bas et son co-penseur, le Prince Philip d’Edimbourg, le prince consort de la Reine Elisabeth II d’Angleterre.
Le critère d’« empreinte écologique » dont se sert le WWF fut élaboré par une fondation britannique, l’Optimum Population Trust, qui fait ouvertement campagne pour réduire des deux tiers la population mondiale afin de la ramener à deux ou trois milliards d’individus."

En gros, ces gens veulent tuer les 2/3 de la populations mondiales. Selon le Club de Rome (halte à la croissance = Rapport Meadows) il faudrait éliminer les populations les plus faibles afin d'assurer une vie descente aux populations les plus fortes. Ce qui se traduit par un véritable génocide pour s'accaparer les ressources de ses pays. Tiens le fameux rapport a été financé par les grands industriels (Ford Fundation, Charles Stewart Mott Foundation = général motors, Chase Manhattan Bank...). Il est d'ailleurs rigolo qu'entre la première version et la dernière version, la date de l'apocalypse écologique soit passée de l'an 2000 à l'an 2100... Ben oui en l'an 2000 pas de destruction du monde par l'homme. Bien au contraire...

En attente de votre réposne.
PS: je ne met plus de lien, cela ne sert à rien, vous ne les lisez même pas.

Daniel | 06 novembre 2008 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
et la courtoisie?

Monsieur Daniel, vos arguments sont intéressants. Pourquoi les exprimer avec une absence totale de courtoisie ? Par ailleurs, vous affirmez être scientifique. D'accord. Mais quels sont vos travaux, où peut-on les trouver? Autrement dit, quel crédit peut-on vous apporter? Mais encore, il est assez curieux pour un vrai scientifique, que par deux fois vous parliez de théorie fausse. Par essence une théorie ne peut l'être. Tout scientifique qui se respecte sait cela. Enfin, vous donnez des conseils de retour à l'école primaire à votre interlocuteur afin qu'il apprenne à lire ; puis-je fort amicalement vous conseiller le même retour pour que vous appreniez l'orthographe car votre texte est truffé de fautes qui valent leur pesant de CO2.

G.O. | 06 novembre 2008 à 13h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:et la courtoisie?

bonjour Monsieur G.O..

La courtoisie est présente dans mes posts. Avec une très légère pointe d'ironie.

En ce qui concerne mes travaux, je ne vous ferais pas l'affront de vous informer que les scientifiques qui vont à l'encotre de la pensée unique (OGM = Danger, GIEC = fausseté) sont en général très vite privés de budget de recherche. Car cela déplait à nos gouvernants qui veulent que tout le monde pense la même chose. "il est plus facile de tondre les moutons quand ils ne savent pas qu'ils vont être tondus". Et alors bienvenue aux éco-taxes de tous bords pour remplir les caisses de l'état.

Ensuite; vous écrivez " que par deux fois vous parliez de théorie fausse. Par essence une théorie ne peut l'être. Tout scientifique qui se respecte sait cela. " Dois-je comprendre que pour vous une théorie est juste forcément, parce que c'est une théorie???
Si-tel est le cas alors vous ne connaissez pas grand chose aux sciences.
Petit cours rapide :
Une théorie est une émanation de la pensée humaine tentant d'expliquer un phénomène naturel. Ensuite le chercheur trouve des hypothèse pouvant valider sa théorie. Il monte une série d'expérimentation pour tester ses hypothèses. 2 cas de figures apparaissent:
1) les données des expérimentations correspondent aux mesures réelles et naturelles. Alors les hypothèses sont valables, mais non certaines car en statistique on ne peut que rejeter l'hypothèse H0 ou hypothèse contraire; et non confirmer l'hypothèse H1 (celle que l'on pense juste). Ensuite il faut valider la théorie contre de multiples expérimentations et créer un modèle pour prévoir les prochains phénomènes. Alors la théorie devient vraie, et on peut appliquer ses lois.
2) les données des expériences ne correspondent pas du tout à la réalité des faits. Les hypothèses et la théorie sont fausses. On recommence tout à zéro.

Vous voyez, une théorie est fausse si les expériences ou les modèles qu'elle prévoient sont en contradiction avec les mesures naturelles. C'est le cas du GIEC actuellement.

Enfin tout le monde fait des fautes d'ortographes (on écrit vite sur les claviers, pas le temps de corriger). Ce n'est pas cela qui gêne tellement la lecture de mes informations. Mais pour en revenir à vos propos, il apparait fort souvent dans ces types de forum que mes interlocuteurs refusent obstinément de lire les liens que je donne. Et donc continue leur diatribe sans même savoir de quoi il parle.
Enfin, je vu aussi (cela ne va pas contre vous) que les thurifèraires écolo utilise deux arguments "massues" pour discréditer à moindre coût (sans arguments scientifiques valable) leurs interlocuteurs. Sont "arguements" sont des attaques directes sur :
1) l'orthographe (c'est facile, ca mange pas de pain = voyez comme il écrit mal, donc il ne peut pas être chercheur).
2) l'indépendance financière (voyez il est pro OGM ou anti-GIEC donc il doit être payé par les multinationales). La aussi ca mange pas de pain et ca marche très bien, mais cela s'appelle de la diffamation.

Enfin, ne croyez pas que les ONG soient indépendantes. Bien au contraire. Greepeance, WWW, Friends of Hearth sont toutes financées par des fonds de multionales et des groupes de milliardaires ( Ford Foundation , Charles Stewart Mott Foundation provient de General Motors, Chase Manhattan Bank, Rockefeller Brothers Fund...). Qui parlent d'indépandance. Quand ces grands fonds financiers finance aussi le Club de Rome qui propose "d'éradiquer" les 2/3 de la population humaine afin de permmetre au tiers restant de vivre bien mieux...

bien cordialement

Daniel | 06 novembre 2008 à 15h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:et la courtoisie?

a lire le dernier post de monsieur daniel,sur sa théorie de la décroissance et du complot planétaire organisé par les vilains écolos,cela nous permet de mieux cerner le personnage ,(sans commentaires)je comprend moins la démarche d'actu-environnement ,créer une polémique sur le autour du réchauffement climatique?? est ce bien utile?

lionel gaulier | 06 novembre 2008 à 17h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Une banquise en danger!

Pourquoi la banquise font-elle si vite?

leouch | 16 novembre 2008 à 17h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Re:Re:Re:Re:De l'art de la manipulation .

Mon cher Daniel.
Je ne suis pas classé "Scientifique", simplement ingénieur à la retraite ayant toujours été considéré comme bon physicien, y compris au service de recherches (4.000 personnes)dans lequel j'ai terminé ma carrière.
Quelques remarques :
- J'ai lu il y a quelques années le rapport Meadows avec attention. Ce que j'en ai retenu est que l'année 2000 n'était que la simple projection de la consommation de pétrole de l'époque rapportée au pétrole connu à l'époque de sa rédaction de façon sûre. Que l'année de fin change dans les versions successives est donc logique, et certainement pas une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain.
- La consommation des matières premières est croissante, et le stock fini. Il n'y a donc aucun doute que nous allons dans le mur, et que seule la date finale prête à discussion. Le rapport Meadows, qui était un rapport du MIT écrit à la demande du club de Rome si je me souviens bien, montrait les résultats de simulations dans des cas de figure de plus en plus favorables. Seule la date de fin change.
Il n'est donc pas déraisonnable de se dire qu'en réduisant la consommation autant que faire se peut, soit par habitant, soit en diminuant le nombre d'habitants, on va dans le bon sens.
Il ne s'agit pas bien entendu de génocide, mais de limitation de naissances.
- Mais nous sommes dans un monde libéral dans lequel l'efficacité est reine, et produire plus, mieux et moins cher est l'étoile polaire, afin d'augmenter les revenus et la qualité de vie de chacun. Le problème est que cet idéal, qui fut le mien toute ma carrière, est en parfaite contradiction avec une quantité limitée des matières premières sur terre.
Et lorsque je parle de matière première, j'y inclus les terres agricoles, surtout en observant les achats, en particuliers chinois, par exemple à Madagascar.
- Donc, indépendamment du climat, l'avenir risque d'être plein de rages, de fureurs, à commencer par une hausse rapide du prix de certaines matières premières qui aura des effets forts sur toute la planète.
- Ceci dit, pour en revenir au climat, je suis comme vous dubitatif sur les causes du réchauffement climatique qui semble avéré. Quelle est la part des gaz à effets de serre dont l'origine est humaine ? Je ne sais, mais cela ne change pas grand chose à l'histoire future.
Amicalement

Herve83 | 28 mai 2009 à 22h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:regardez le ciel sur la photo

Celle là, je ne l'avais jamais entendue !
Pourriez-vous détailler un peu votre "remarquable" théorie ? Sans plaisanter, un brin de vérité existe souvent sous des théories farfelues.
Ceci dit, il me semble que vous prenez sur la photo de braves nuages ordinaires pour des traces d'avion.
Sincères salutations.

Herve83 | 28 mai 2009 à 22h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Observations concernant la fonte de la ba

Bien sûr que si. Si la glace flotte sur de l'eau à 4 degrés et fond, et que le tout reste à 4 degrés, le niveau ne change pas.
Mais la glace flotte sur de l'eau salée, plus dense. Le volume d'eau salée déplacé par effet Archimède est donc plus faible que sur de l'eau douce. Lorsqu'elle va fondre, l'eau générée va avoir le volume de l'eau déplacée sur l'eau douce, donc légèrement plus grand. Le volume total a donc - très légèrement - augmenté, donc le niveau de la mer.
Bien entendu c'est négligeable.

Herve83 | 28 mai 2009 à 22h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:regardez le ciel sur la photo

Je suis très sensible à votre commentaire très nuancé, qui malgré un scepticisme affiché laisse une porte ouverte à l'acceptation d'une idée neuve.
La publicité du film HOME se sert de la date du 5 juin, journée mondiale de l'environnement. Les extraits de ce film montrent, sans en parler, la banquise sous les cieux qui la fond fondre.
Comme je l'espérais déjà l'année dernière, j'aimerais que chacun, pendant quelques minutes de cette journée du 5 juin taise toute idées en lui, pour réaliser ce qu'est devenu l'aspect du ciel présent au-dessus de sa tête. Je suis prêt à parler très longuement de ce qui va aussi gâcher l'été qui arrive.

cielnature | 02 juin 2009 à 14h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager