Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

MaPrimeRénov' : huit entreprises de la rénovation dénoncent le blocage de dossiers de subventions

Bâtiment  |    |  R. Boughriet

Archenergie, ATRC, BCI, Groupe ABF, Groupe Weck, Homyos, Isole Plus Energies et Renov'Global' : ces huit entreprises ont créé le Groupement des ensembliers de la rénovation énergétique (Gere). Réunies au sein de cette nouvelle association, elles opèrent les rénovations d'ampleur de A à Z pour le compte de leurs clients. Et réalisent au global, « 10 % des objectifs nationaux en matière de rénovation énergétique », indiquent-elles dans un communiqué.

Mais aujourd'hui, ces sociétés signalent que leur activité est à l'arrêt. Elles mettent en cause le blocage des dossiers des subventions de MaPrimeRénov' pour les rénovations d'ampleur déposés depuis le début 2024. De même, selon elles, l'obligation du recours à Mon Accompagnateur Rénov' (MAR) « ralentit les projets et fait doublon avec des compétences qu'elles apportent déjà à leurs clients ». Ainsi, plus de 30 millions d'euros de travaux seraient immobilisés par ces blocages administratifs, dénoncent ces dernières.

Par conséquent, leur association demande à Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, et à Guillaume Kasbarian, ministre du Logement, de débloquer les dossiers de subventions par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) et de rendre optionnel le MAR pour les ensembliers de la rénovation énergétique dotés des qualifications adéquates.

« Les récentes réformes du dispositif MaPrimeRénov' n'ont pas apporté de solutions aux entreprises du secteur. Les chantiers sont bloqués parce que l'Anah ne valide pas les dossiers de subventions. Cette situation peut être rapidement débloquée par les ministres de tutelle. Nous réclamons au Gouvernement des mesures d'urgence pour débloquer les contraintes qui pèsent sur la réalisation des travaux d'ampleur », déclare Hugues Sartre, cofondateur du Gere et directeur général d'Homyos.

Avec une chute de 40 % de demandes pour MaPrimeRenov' depuis le 1er janvier dernier, les conséquences se font donc ressentir sur les artisans et les entreprises. Pour relancer la dynamique des rénovations, les monogestes de travaux sont notamment redevenus éligibles au dispositif d'aide.

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Rénovation énergétique : devenir professionnel partenaire Hellio Hellio
VALOREN : votre Expert en Rénovation Énergétique. AXDIS PRO