Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Biodiversité ultramarine : les appels à projets à géométrie variable de l'OFB pour structurer les initiatives

Biodiversité  |    |  Nadia Gorbatko  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre du programme Terres et mers ultra-marines (Te Me Um), créé il y a plus de treize ans pour encourager les projets collectifs locaux en matière de conservation de la biodiversité, l'Office français de la biodiversité (OFB) et ses partenaires ont lancé un nouvel appel à projets, le 1er mars dernier. Comme en 2021, ce dernier se divise en trois volets très différents pour faire émerger ou renforcer des actions opérationnelles. Leur cible : les associations, les collectivités, les groupements d'intérêt public et les établissements publics.

Doté d'un budget total de 275 000 euros, le premier sous-appel à projets vise des microprogrammes destinés à servir de galop d'essai pour d'autres initiatives plus ambitieuses ultérieures, par exemple, ou à compléter l'enveloppe d'une opération plus importante : amélioration des conditions de gestion des espaces naturels, suivi et évaluation d'actions, sensibilisation, échanges de retours d'expérience… Financés à hauteur de 10 000 euros chacun, au maximum, ils doivent être réalisés dans un délai d'un an.

Le deuxième volet vient en soutien aux démarches de compagnonnage, afin de renforcer les compétences des acteurs locaux par des échanges de pair à pair. Son principe : permettre à une structure d'accueillir un professionnel en son sein, une semaine ou deux, autour d'un projet bien défini, pour aider celui-ci à acquérir un savoir ou un savoir-faire spécifique n'existant pas dans l'offre de formation. Sur la base d'un crédit total de 50 000 euros, 5 000 seront accordés au maximum à chaque projet, pour la prise en charge des frais de déplacements, sur un autre territoire ultramarin, en métropole ou dans un autre pays notamment.

Le troisième sous-appel à projets, enfin, s'adresse aux membres de Te Me Um ou aux référents locaux du programme. Via un budget de 75 000 euros, il devra contribuer à soutenir des initiatives portées par ces derniers, interterritoires, en particulier, à raison de 20 000 euros, au plus, pour chacune. Date limite des dépôts de dossier : le 9 mai 2022.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Nadia Gorbatko

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France