En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Près de 80% des nappes phréatiques sous leur niveau normal en France

Eau  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

79% des nappes phréatiques de France affichaient au 1er juin 2011 un "niveau inférieur à la normale", selon le bulletin mensuel publié ce vendredi 17 juin par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). C'est le cas sur la plus grande partie du Bassin parisien et dans  le Sud-Ouest pour plusieurs grands aquifères. Le BRGM cite les nappes de Beauce, du  Bas-Dauphiné, du Champigny en Ile-de-France ou encore les nappes du bassin de la  Garonne.

L'état de remplissage des aquifères est égal à la moyenne pour 12 % et supérieur à la moyenne pour les 9 % restants fin mai. Seules les nappes du Languedoc-Roussillon présentent des situations "proches de la normale". 3 % seulement des nappes affichent un niveau en hausse fin mai. Les niveaux des nappes sont stables pour 8% d'entre elles tandis que pour que la grande majorité (88%), ils sont en baisse.

''Les données du mois de mai confirment, avec le déficit pluviométrique conséquent observé depuis le début de l'année, que la période de recharge des nappes a été très peu effective sur une grande partie du territoire'', souligne le BRGM. La sécheresse ''se poursuit et ce mois de mai 2011 se classe comme le plus sec depuis les cinquante dernières années''.

Une situation "équivalente à la sécheresse de 1976", a indiqué à l'AFP la responsable du service eau au BRGM, Nathalie Doerfliger, et qui ne devrait pas s'inverser avec les pluies qui tombent en France depuis début juin. "C'est une amélioration mais pas pour autant la fin de l'épisode de sécheresse", a de son côté expliqué à l'agence de presse Michel Schneider, ingénieur au service climatologie de Météo France. 58 départements font toujours l'objet de restrictions d'usage de l'eau.

Réactions3 réactions à cet article

 

Grâce à ces statistiques, on pourra sans problème prouvé à nous tous qu’il faut augmenter le prix du M3 ( + de 3€ sur bordeaux et environs) et nous demander de moins en consommer.
Mais derrière ces stats avons-nous pris des décisions, comme moins arroser les plantations, créer des réservoirs d’eau qui se remplissent l’hiver comme l’on fait le Sud ouest et le Béarn ET Languedoc-Roussillon.
Revenir avant le remembrement avec des fossés et des lacs artificiels……………..
Aujourd’hui pour les céréaliers il n’y a que toujours plus qui compte.
Le BRGM cite les nappes de Beauce, du Bas-Dauphiné, du Champigny en Ile-de-France (ou encore les nappes du bassin de la Garonne). Pour les nappes du bassin de la Garonne, je suis passai pas plus tard que hier au dessus de cette Garonne entre Toulouse et Carcassonne, je ne l’ai jamais vu avec autant d’eau (ou est la sécheresse).Il faudrait arrêter d’affoler les français et trouver des solutions.(et pas prévoir un impôt sécheresse qui ne donnera pas d’eau mais des difficultés de fin de mois)

martino | 20 juin 2011 à 12h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@martino : Pour les nappes du bassin de la Garonne, je suis passai pas plus tard que hier au dessus de cette Garonne entre Toulouse et Carcassonne, je ne l’ai jamais vu avec autant d’eau (ou est la sécheresse)

La Garonne entre Toulouse et Carcassonne ?
Il y a du nouveau dans la Géographie !

Entre Toulouse et Carcassonne, on passe au dessus du Canal du Midi...

Sinon oui, au bout d'un moment on se demande à quoi servent ces stats à part brandir des arguments pour taxer les populations, peut-être souvent les moins consommatrices (le particulier vs les industries et l'agriculture intensive).

cassoule | 23 juin 2011 à 09h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

a cassoule | Aujourd'hui à 09h40
Desolé c4EST Exact c'est entre Bx et TOULOUSE mAIS CELA NE CHANGE PAS LA REALITE DE MA REFLEXION

martino | 23 juin 2011 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Formations professionnelles