En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'ASN place la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire sous surveillance renforcée

Risques  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com
L'ASN place la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire sous surveillance renforcée

Ce mercredi 13 septembre, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) annonce avoir placé sous surveillance renforcée la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher). Le gendarme du nucléaire s'inquiète "de la dégradation du niveau de sûreté qu'elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l'absence d'améliorations notables de la part d'EDF à ce jour". La centrale fera l'objet de contrôles supplémentaires et une attention particulière sera portée sur son organisation. En 2018, l'ASN réalisera une inspection de contrôle pour faire le bilan des dispositions prises par EDF pour répondre aux problèmes identifiés par l'Autorité.

L'année 2016 a été marquée par une hausse des évènements significatifs constatés sur le site. L'ASN note en particulier des défauts de surveillance dans la conduite des réacteurs, des problèmes de détection des matériels montrant des signes de dégradation, une dégradation des réponses qui lui sont fournies, ainsi qu'une réactivité insuffisante d'EDF.

Une centrale fréquemment pointée du doigt

Une inspection menée en avril 2017 sur le site a confirmé les problèmes : elle "a révélé des carences dans la mise en œuvre de l'organisation définie par l'exploitant pour la surveillance et l'entretien de ses installations", explique l'ASN.

Il semble que les difficultés mises en lumière par l'ASN s'inscrivent dans une longue série. Les rapports de l'ASN pour les années 2008, 2010, 2012 et 2014 pointaient déjà du doigt la centrale de Belleville pour des problèmes environnementaux ou de sûreté. Fin 2012, l'Autorité avait mis en demeure EDF de régulariser la situation sur l'aire d'entreposage des déchets potentiellement pathogènes de la centrale. Quant au réseau Sortir du Nucléaire il a déposé une plainte contre EDF, exigeant la condamnation de l'exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire pour les 34 infractions constatées en 2014 par l'ASN à l'occasion d'une précédente inspection renforcée.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…