En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Certificats d'économies d'énergie : un nouveau programme pour massifier le covoiturage dans les territoires

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Le 5 décembre, le groupe CertiNergy & Solutions, filiale d'Engie, a annoncé le lancement du programme baptisé « AcoTE » (Acteurs et collectivités engagés pour l'éco-mobilité), éligible aux certificats d'économies d'énergie (CEE). Le ministère de la Transition écologique a annoncé la validation du programme le 28 novembre dernier. Doté de plus de 8 millions d'euros d'investissement, ce nouveau programme de CEE vise à massifier le recours au covoiturage au sein des collectivités, où « le transport en commun ne peut se développer ». Le programme est porté par CertiNergy & Solutions, l'Association nationale des pôles territoriaux et des pays (ANPP) et l'entreprise La Roue Verte, qui est spécialisée dans le développement du covoiturage régulier.

L'objectif est de permettre aux collectivités « de co-construire des lignes de covoiturage avec les habitants, les entreprises et les associations de leurs territoires, au travers d'une solution sur-mesure et d'un accompagnement local », ont expliqué les partenaires dans un communiqué commun. Une centaine de lignes de covoiturage co-construites sont visées. Les collectivités ciblées sont les territoires de projets, les établissements publics de coopérations intercommunales et les communes rurales ou péri-urbaines qui cherchent à réduire l'autosolisme et l'usage de la voiture individuelle.

Réactions2 réactions à cet article

 

Affirmer qu'il existe des collectivités au sein desquelles « le transport en commun ne peut se développer » est un peu rapide. Prenons un exemple significatif. Le land du Vorarlberg, province occidentale de l'Autriche, est peu peuplé (30 000 habitants), sa densité démographique est comparable à celle du Jura français ou des Préalpes. La population, assez riche, est fortement motorisée.
Le land est desservi par le réseau d'autocars Bregenzerwald (20 lignes) qui offre une excellente qualité de service (tout village est desservi par au moins 8 à 12 allers-retours quotidiens, l'mplitude horaire est large, la tarification est simple et attractive).
Le réseau utilisé par 4,5 millions de voyageurs par an, soit 150 voyages par an et par habitant : un taux très supérieur à celui qui est observé dans les villes moyennes françaises. Le financement est assuré à 64 % par les usagers.
Pas besoin de covoiturage dans le Vorarlberg...

Jean Sivardière | 11 décembre 2019 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

j'ai vu qu'en Suisse, il y avait un système analogue qu'en Autriche
pas besoin de covoiturage. Il faut aller voir comment ils font, copier c'est gagner
Attention, aux chasseurs de subventions, de dotation européenne ?

naphtes | 20 décembre 2019 à 08h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager