En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

En Europe, "la grande accélération" perturbe aussi les écosystèmes montagnards

Biodiversité  |    |  Fanny Rousset Actu-Environnement.com
En Europe, "la grande accélération" perturbe aussi les écosystèmes montagnards

"Une accélération de l'augmentation de la biodiversité au niveau des sommets européens". C'est ce qu'a observé une équipe de recherche internationale dont un chercheur du CNRS dans une étude, publiée le 4 avril 2018 dans la revue Nature. Selon les scientifiques, il s'agit "d'un nouvel indicateur de «la grande accélération»". C'est ainsi qu'est qualifiée "l'inflation de plus en plus rapide de différents paramètres à travers le monde (recul des glaciers, blanchiment des coraux, etc.) observée ces dernières années en réponse au changement climatique", explique le CNRS.

A travers l'étude de 302 sommets d'Europe, les scientifiques de onze pays ont démontré que la grande accélération serait aujourd'hui perceptible dans les sites les plus reculés de la planète. "Pour 87% [des sommets étudiés], les plantes ont profité de conditions météorologiques de plus en plus clémentes pour les coloniser", ont-ils observé. Ainsi, le nombre d'espèces végétales ayant colonisé les sommets européens entre 2007 et 2016 serait cinq fois supérieur à celui observé entre 1957 et 1966. De plus, ils montrent que cette tendance concorde avec l'augmentation des températures. D'autres facteurs, comme les retombées atmosphériques azotées liées aux polluants ou la fréquentation des sommets par l'homme, n'expliquent pas, quant à eux, cette accélération, constatent-ils.

"Jusqu'à présent, aucune extinction d'espèces des sommets n'a été observée", indique le CNRS. "Mais la cohabitation pourrait ne pas durer", s'inquiète-t-il : certaines plantes des sommets, dans l'impossibilité de rivaliser avec des espèces de niveaux inférieurs, pourraient être amenées à disparaître.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager