En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Linky : lent démarrage des offres d'électricité liées aux nouvelles possibilités du compteur communicant

Energie  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Aujourd'hui, huit millions de compteurs communicants Linky ont été installés dans les foyers français par Enedis, sur les 35 millions qui le seront d'ici 2021. Ce compteur permet de connaître les consommations en temps réel, ce qui entraînera l'émergence de nouvelles offres de fourniture d'électricité. EDF et Engie sont les premiers à avoir lancé des offres destinées aux consommateurs équipés de Linky, en distinguant semaine et week end. Ces offres "s'articulent autour de plusieurs tranches horaires avec des prix différents, sur le même principe que l'option historique « heures pleines / heures creuses ». Pour l'instant, ces offres distinguent trois types de plages horaires : heures pleines, heures creuses et/ou heures week-end", note le médiateur de l'énergie, qui a lancé, en 2009, un comparateur des offres de fourniture de gaz et d'électricité, afin d'éclairer les consommateurs sur la multiplication des formules et des acteurs. "Mais tous les fournisseurs d'électricité se préparent à commercialiser des offres « Linky ». Ainsi, Direct Énergie a annoncé le lancement imminent d'une nouvelle offre de ce type", ajoute le communiqué.

Le médiateur souligne également la multiplication des offres "vertes" et regrette que la transparence en matière d'information ne soit pas toujours au rendez-vous. "C'est pourquoi le médiateur a demandé aux fournisseurs d'électricité « verte » de préciser dans son comparateur s'ils s'approvisionnent directement auprès de producteurs d'énergies renouvelables, ainsi que la source des garanties d'origine utilisées : pays et source de production (hydraulique, éolien, photovoltaïque)". En effet, pour proposer une offre verte, les fournisseurs n'achètent pas forcément de l'électricité produite à partir d'une source renouvelable. La plupart d'entre eux achètent simplement des certificats d'origine, qui garantissent que l'équivalent de la consommation verte fournie est produite au sein de l'Union européenne.

Réactions2 réactions à cet article

 

Merci aux journalistes, qui grâce à leurs articles nous permettent de suivre l'actualité et surtout de développer nos réflexions. On peut aussi remercier Enedis et son compteur Linky, exemple même du gabegie technique et financier, qui a permis de nous ouvrir les yeux à un domaine très protégé. Nous avons surtout compris qu'EDF pratiquait un tarif élevé et qu'il était temps de changer de prestataire. Nous avons compris que la note va être salée en final et quelques centimes pour un tarif de week-end se traduirait forcément par un fort rattrapage. Donc fuyons Linky

Adri21 | 11 avril 2018 à 21h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une étude de l 'Association internationale de producteurs d’électricité VGB PowerTech (Association regroupant les responsables énergie de 18 pays) publiée en juin 2017indique que la production intermittente et aléatoire des EnRr exige une capacité quasiment équivalente de systèmes de secours (centrales ou stockage)
Le noueau compteur LINKY est il conçu pour que EDF, ou tout autre fournisseur puisse réguler la consommation de chacun et ainsi pénaliser les français trop énergivores ?

1noel2 | 30 juillet 2018 à 16h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…