En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Convention de Stockholm ajoute neuf substances chimiques à sa liste

Risques  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
La quatrième Conférence des Parties à la Convention sur les polluants organiques persistants (POP), qui s'est tenue du 4 au 9 mai dernier à Genève, en Suisse, a décidé d'inscrire neuf* nouveaux produits chimiques à la liste de la Convention de Stockholm qui en comprend déjà 12**. Cette convention, entrée en vigueur le 17 mai 2004 et qui compte désormais 162 parties, interdit ou limite désormais l'utilisation de 21 pesticides et produits dangereux.

Il s'agit plus précisément du pentabromodiphényléther et de l'octabromodiphényléther, agents ignifuges dits bromés, ainsi que de certains médicaments et pesticides, comme le lindane, le sulfonate de perfluorooctane (SFPO) et ses précurseurs, un groupe de substances largement utilisées pour la production de semi-conducteurs, dans les mousses carboniques, pour la protection contre les taches des textiles et des meubles, ainsi que comme insecticides , indique l'Office fédéral de l'environnement dans un communiqué (OFEV). Leur ajout dans la Convention signifie que leur production et leur utilisation sont interdites. Certaines exceptions sont toutefois admises et doivent être invoquées par les pays concernés , précise l'OFEV.

Autre produit sur la sellette : le DDT (dichlorodiphényltrichloroéthane). Mais durant la conférence, il est apparu qu'il était toujours impossible de renoncer à ce produit pour combattre la malaria, son utilisation ayant même augmenté ces dernières années. La Conférence a toutefois adopté un business plan impliquant à la fois des Etats et des organisations non gouvernementales, afin de mettre en évidence les possibilité de réduire son utilisation , commente l'OFEV.



*Voici les neuf substances qui ont été incluses dans la liste des produits interdits:

* Octabromodiphényléther (agent ignifuge pour les matières synthétiques)
* Pentabromodiphényléther (agent ignifuge pour les matières synthétiques)
* Acide perfluorooctane sulfonique et ses sels, ainsi que fluorure de perfluorooctane sulfonyle (encore largement utilisés aujourd'hui dans l'industrie des semi-conducteurs, dans les produits pharmaceutiques et la galvanoplastie et comme mousse anti-incendie)
* Chlordécone (pesticide)
* Hexabromobiphényle (agent ignifuge)
* Lindane (insecticide et produit pharmaceutique)
* Alpha-hexachlorocyclohexane (insecticide et sous-produit de la production de lindane)
* Bêta-hexachlorocyclohexane (insecticide et sous-produit de la production de lindane)
* Pentachlorobenzène (produit de synthèse intermédiaire et sous-produit des processus de combustion)

**Les 12 premiers POPs visés par la Convention comprennent neuf pesticides (aldrine, chlordane, DDT, dieldrine, endrine, heptachlore, hexachlorobenzène, mirex et toxaphène), deux produits chimiques industriels (PCB, ainsi que l'hexachlorobenzène, également utilisé comme pesticide) et les sous-produits non intentionnels, comme les dioxines et furannes.

Réactions1 réaction à cet article

 
aide

hah suis vraiment surpris par cet article.
je travaille sur les pesticides et javais dejas rediger ma theseportant seulemen sur les 12 produits.maintenant il faut que je change ou bien.voila la question

FATOU | 25 juin 2009 à 14h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager